ecosse dunvegan

Jour 5 – Isle of Skye – Shieldaig

Jour 5 – Isle of Skye – Shieldaig

Petit réveil tranquille au Kinloch Campsite de Dunvegan, on étudie la carte : il reste tant de choses à faire et à voir sur l’ile de Skye, mais il y aussi le reste des Highlands à explorer. Voyager c’est hélas aussi une affaire de choix. On sait qu’on quittera l’ile de Skye aujourd’hui et beaucoup de route m’attend.

Alors ne perdons pas de temps, hop en route!

Dunvegan

Depuis le camping on distingue sur une petite colline vers Dunvegan, quelque chose qui donne envie d’y aller voir de plus près. C’est bien mystérieux tout ça 🙂 Juste à la sortie du village, on grimpe la route A850 sur quelques centaines de mètres et on arrive aux ruines de l’église St Mary et on emprunte un petit sentier plus ou moins marécageux par moment et qui nous conduit au sommet de la colline.

ecosse dunvegan

ecosse dunvegan

ecosse dunvegan

Au sommet se dresse ce menhir de près de 5m de haut et pesant plus de 5 tonnes. Un bel héritage de la préhistoire? Et bien non! Il a été dressé par les habitants de Dunvegan eux mêmes en l’an 2000, sans machines, à la main et avec des cordes, et en essayant d’utiliser les mêmes techniques qu’à l’époque. Beau boulot les gars 🙂

Le mystère est résolu! On peut reprendre la route, pour aller juste un peu plus loin. On a une visite de château écossais au programme.

Le Château de Dunvegan

Le château de Dunvegan est le fief du clan MacLeod depuis le XIIIe siècle. Les murs recouverts de ciments à l’extérieur ne sont pas du plus bel effet. A l’intérieur la visite retrace une partie de la vie des MacLeod et de l’histoire de l’Écosse ces derniers siècles. C’est le 25e chef du clan qui a ouvert le château aux visites en 1933.

ecosse dunvegan castle

Entre autres joyeusetés, vous découvrirez la grande collection de cornes à tabac, des peintures des membres du clan, la généalogie des MacLeod, etc …

Les trois objets les plus connus dans ce château et qui représentent le véritable trésor des MacLeod transmis de générations en générations sont :
The Dunvegan Cup : c’est une coupe en argent finement ciselé qui date de 1493
The Fairy Flag : c’est un drapeau étendard qui daterait du IVe ou VIIe siècle et dont l’origine est incertaine. Il y a plusieurs légendes : on dit que ce serait Titania la reine des fées qui aurait offert ce drapeau au clan, une autre dit que ce serait lors des croisades qu’un chef du clan aurait affronté et vaincu une femme démon qui lui aurait alors donné sa robe et dit d’en faire un drapeau avec. Quelque soit la source, le drapeau est réputé magique et il permet de protéger le clan s’il est déroulé au combat. Mais attention, il perdra tous ses pouvoirs à la troisième utilisation. Seul le plus âgé et le plus sage du clan avait le droit de dérouler le drapeau. Il a été utilisé une première fois à la bataille de Bloody Bay en 1480 et la deuxième fois à la bataille de Glendale en 1490. Depuis, personne n’a osé l’utiliser une troisième fois, et il trône dans le grand salon, et il est plutôt en mauvais état.
Sir Rory Mor’s Horn : la aussi les origines sont incertaines, un chef de clan aurait tranché la corne d’un taureau qui semait la terreur dans une région et devant son courage la femme du chef de clan des Fraser aurait quitté son mari pour les MacLeod créant un début de conflit, ou un chef de clan aurait sauvé un de ses hommes condamnée à mort par le clan Campbell à être embroché par un taureau et aurait sauté dans l’arène, tué le taureau et gardé la corne en trophée. Toujours est-il que la tradition veut que cette corne de taureau est maintenant utilisée pour introniser chaque nouveau chef de clan. L’épreuve consiste à la remplir de vin et à tout boire en une seule fois (et ne pas s’écrouler). La corne contient tout de même 2.27 litres! Et la dernière fois, John MacLeod a réussi l’épreuve en 1 minute et 57 secondes en 1956. A la tienne John! Hips!

ecosse dunvegan castle

Il y a de nombreux jardins autour du château, et la balade est plutôt sympathique (même sous la pluie). On a particulièrement aimé la petite serre tropicale.

Au pied du château qui donne sur le Loch Dunvegan, il est en principe possible de faire une courte promenade en barque et rendre visite à une petite colonie de phoques qui vit à côté.

ecosse dunvegan castle

Plus d’infos sur le site officiel.

Après cette petite pause culturelle, on reprend la route, le temps reste bien gris et pluvieux. Direction le nord de l’île pour rejoindre une petite vallée enchantée 🙂

The Fairy Glen

Pour y arriver, il faut passer par Uig sur l’A87, et prendre une petite route partant sur la droite. Au bout de quelques kilomètres on atteint la zone enchantée. Attention, il n’y a pas de parking, il faut se garer proprement le long de la route et gêner le moins possible les accès aux fermes ni bloquer une passing place. The Fairy Glen est une petite zone couverte de minuscules collines formées suite à des glissements de terrain. Enfin … ça c’est la version officielle. Car on sait tous qu’en vrai, c’est les maisons des elfes !

ecosse fairy glen

La balade au milieu de ces petites collines aux formes bizarres est assez amusante et il y a des cercles de pierres et des petits cairns un peu partout.

ecosse fairy glen

ecosse fairy glen

ecosse fairy glen

On vous dira que c’est les petites fées qui les fabriquent. Personnellement je pense que c’est l’œuvre des moutons qui habitent les lieux, histoire d’attirer des voyageurs, les coincer dans un coin perdu du vallon et les dévorer ensuite! Allez savoir 😉

ecosse fairy glen

Plus sérieusement, ce sont les voyageurs et les touristes de passage qui, au fil des années, ont créés ces cercles de pierres. Plus ou moins régulièrement, les locaux essaient de les enlever pour garder au site son aspect naturel. Soyez cools, ne participez pas à ces jeux de pierres, profitez des lieux et du paysage, respectez l’environnement 🙂

Pour la suite du voyage, en principe on aurait du couper à travers la péninsule nord et prendre la petite route qui serpente au milieu des Quiraing et nous arrêter au parking situé au col pour faire une petite randonnée sur les sommets et avoir une vue incroyaaaaable … mais il suffit de lever le nez pour voir qu’avec la météo du jour, les sommets sont complètement noyés dans les nuages et que ça ne risque pas de changer. Alors à contre cœur on tire un trait sur ce parcours de rêve et on applique le plan B : faire le tour de la péninsule par la route le long de la côte.
Alors oui c’est sûr, c’est moins incroyaaaaable, et on n’a pas un panorama de ouffff et on fait encore moins une randonnée au sommet … Mais on a croisé des vaches.
Voilà, c’est formidable 🙂

ecosse vache

D’ailleurs j’en profile pour passe un petit coup de gueule au sujet des vaches. Pendant tout ce voyage, on n’aura pas vu une seule vache écossaise, une Highland, celle qu’on voit partout en photo, avec les longues mèches entre les cornes. C’est un scandale! Mais où sont elles??? C’est vrai quoi mince … bon ok j’arrête de râler, et je retourne au volant, vroum vroum, l’Écosse, la route, la pluie .. hmmm ok c’est reparti.

Une fois qu’on a franchi la pointe nord de l’ile de Skye, c’est le déluge qui reprend dehors.

Kilt Rock (Mealt Falls)

On arrive au petit parking donnant sur les fameuses falaises de Kilt Rock. Elles portent ce nom car les parois des falaises sont plissées, comme le tissu des kilts écossais. Il y a ici de nombreux cars de touristes, ainsi qu’une Porsche avec un couple en short qui en descend (je crois qu’ils se sont perdus au croisement, entre le panneau Miami et Scotland), des filles asiatiques en petites sandalettes qui courent après leurs parapluies qui s’envolent, bref tout une faune étrange et qui n’a pas trop l’air à sa place ici. Hé ho! il pleut! 🙂 D’ailleurs un peu plus loin, tout le monde s’agglutine sous l’auvent d’un foodtruck garé ici. La bonne occasion pour prendre un chocolat chaud. En arrivant sur le petit promontoire qui donne sur les falaises, on peut admirer la célèbre Mealt Falls, haute de 55m. Mine de rien, des grandes chutes d’eau comme celle là et qui se jettent directement dans la mer, c’est assez rare, il y en a très peu dans le monde.

ecosse kilt rock

ecosse kilt rock

Malgré la pluie et le vent, on reste un moment ici pour regarder la mer et les motifs qui se forment à la surface.

ecosse kilt rock

Et c’est ici que s’achève notre périple sur l’ile de Skye. On aurait aimé une météo un peu plus clémente et explorer d’autres endroits et faire d’avantages de randonnées, mais c’est ainsi, il faut aller de l’avant. On reviendra surement un jour 🙂

Sans rancunes, en plus l’ile de Skye nous offre sur la route un petit arc-en-ciel pour nous dire au revoir.

ecosse skye rainbow

On reprend donc le pont de l’ile de Skye, on ne retourne finalement pas au Eilean Donan Castle et on continue vers le nord. On traverse des gros orages, le soleil va bientôt se coucher et on ne sait toujours pas où on dormira ce soir. On fait l’impasse aussi sur la célèbre route Bealach na Ba Viewpoint, qui est parait-il une des plus belles du pays. Là encore, à cause du mauvais temps, ça ne servirait à rien, et il n’y aurait pas de viewpoint du tout.

Mais la nature réserve parfois des belles surprises. A un moment, l’orage et la pluie s’arrêtent, le soleil commence à se coucher derrière nous, et devant nous au fond de la vallée, les nuages sont éclairés d’une mystérieuse lueur bleue venue de nul part … puisque le soleil n’est pas du tout dans cette direction?! C’est totalement irréel et c’est beau-ti-ful.

ecosse lumiere nuages

On continue sur l’A896 …

Shieldaig

On arrive au petit village de Shieldaig, fondé en 1800 pour entrainer les marins en vue des guerres contre Napoléon. Ensuite le village se reconverti dans la pêche. Il y a d’ailleurs un fumoir à saumons, le Loch Torridon Smokehouse. Leur excellente production peut être goutée dans le restaurant juste à côté. Le Shieldaig Bar & Coastal Kitchen. Un excellent petit pub restaurant. Ambiance fléchettes, pintes de bières, les habitants qui viennent discuter, les chiens qui se réchauffent devant le feu de cheminée, bonne bouffe (et véritables pizzas au feu de bois). Le bon plan du village! 🙂
Plus d’infos sur le site officiel.

ecosse shieldaig

Pour dormir, il n’y a pas de camping, mais une petite aire de repos sur les hauteurs où on peut planter sa tente gratuitement. Pas de douches mais il y a des sanitaires en bas de la colline, face au Loch. La vue est plutôt pas mal. Allez bonne nuit 🙂

<< Jour 4 – Isle of Skye
>> Jour 6 – Loch Maree – Inverewe – Ullapool

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *