ecosse assynt

Jour 7 – Assynt – Inverness

Jour 7 – Assynt – Inverness

Réveil au Broomfield Holiday Park d’Ullapool. On quitte ce chouette camping pour aller siroter un bon café dans le village et flâner au marché pour récupérer quelques provisions, car nous avons plusieurs petites randonnées prévues aujourd’hui. Nous sommes dans la région de Assynt, le sud ouest des Sutherlands, et cette région est connue pour ses nombreuses petites montagnes. Alors hop en route!

On commence par prendre l’A835 au nord et à Drumrunie on prend à gauche sur la petite route étroite qui longe le Loch Lurgain et au loin une petite montagne isolée nous attend.

ecosse pollaidh

8km plus loin on s’arrête à un petit parking sur la gauche.

Stac Pollaidh

C’est ici le point de départ de la randonnée qui grimpe au sommet du Stac Pollaidh. Le parking ainsi que le début de la randonnée est infesté de midges, n’oubliez pas vos protections. Le Stac Pollaidh, c’est une montagne qui culmine à 612m. Comptez environs 3 heures de randonnées.

ecosse stac pollaidh

Plus on grimpe et plus le paysage est magnifique. Mais plus on aperçoit les nuages gris et pluvieux qui se rapprochent. Suspense! Qui arrivera au sommet en premier ?

ecosse stac pollaidh

ecosse stac pollaidh

Pas de chance, les nuages nous prennent de vitesse et arrivent avant nous. Donc le sommet où on a en un principe un formidable panorama se résume à un brouillard où on ne voit pas plus loin que son bras. Tant pis, on pique nique sur les rochers en imaginant ce qu’on pourrait voir derrière le brouillard et on entame la descente dans la pluie et le vent et sans voir grand chose 🙂 On a au moins eu la chance de faire la montée sous le soleil, car on croise pas mal d’autres randonneurs qui ne connaitront que ce brouillard humide du début à la fin de leurs parcours.

ecosse stac pollaidh

Un dernier regard en arrière, et non, le sommet n’est toujours pas dégagé.

ecosse stac pollaidh

ecosse stac pollaidh

A ce moment là, on se dit que même s’il fait souvent une météo bien pourrie en Écosse, lorsque ça se découvre un peu et qu’on a ce spectacle devant soit, c’est juste magique 🙂

ecosse stac pollaidh

ecosse stac pollaidh

La lumière est très belle, une espèce de lumière argentée. C’est difficile à expliquer, mais c’était beau et ça reste mon souvenir de randonnée préféré en Écosse.

Retour à la voiture, on rejoint l’A835 direction le nord et on s’arrête à nouveau quelques kilomètres plus loin.

Knockan Crag

Si vous aimez la géologie, Knockan Crag est une visite obligatoire à faire. Toute la zone autour fait partie de la Moine Thrust Belt qui traverse les Highlands. Cette grande ligne géologique représente le résultat de la rencontre entre 2 plaques terrestres. Sa découverte en 1907 a permis de mettre en évidence le phénomène de la tectonique des plaques. Une des problématiques sur ce site, c’est qu’à certains endroits, les strates de roches au dessus sont plus âgées que des strates rocheuses en dessous, ce qui logiquement devrait l’inverse. A l’époque il y a eu une grande controverse entre plusieurs spécialistes à ce sujet, et ce sont Ben Peach et John Horne qui auront le dernier mot. Le visitor center est bien fait et explique en détail toute cette histoire.

ecosse knockan

Une petite balade permet ensuite d’aller jusqu’à ces fameuses strates, et tout le long quelques sculptures en pierres agrémentent le chemin. Comptez une petite heure sur place.

On continue la route vers le nord pour rejoindre le Loch Assynt.

Ardvreck Castle

Sur les rives du Loch Assynt se trouve le château Ardvreck. En fait ce sont plutôt les ruines du château qu’on trouve ici. Il aurait été construit en 1590 par le clan MacLeod. En 1672 il est attaqué et capturé par le clan MacKenzie. En 1726 le propriétaire des lieux fait construire un manoir plus moderne pour sa famille à quelques centaines de mètres de la. Il brule mystérieusement en 1737. Les 2 bâtiments sont en ruines, et on dit qu’ils sont hantés. Il faut dire que la zone est particulièrement sinistre et isolée et on a du mal à croire que des gens ont vécut ici.

ecosse ardvreck castle

Et cet endroit marque le point le plus au nord de l’Écosse pour notre roadtrip, maintenant, c’est retour vers le sud! D’ailleurs en roulant vers le sud, à 6km d’ici en suivant l’A837, vous verrez un petit parking sur votre gauche. Garez vous ici.

The Bone Caves

En partant de ce point, on va remonter le cour de la rivière Allt nan Uamh jusqu’à sa source, et un peu plus loin encore, jusqu’au Bones Caves. Il faut compter au moins 2h pour cette randonnée. Dès le début du sentier, on croise une belle petite cascade.

ecosse bone caves

On marche ensuite dans le lit de la rivière et tout au fond de la vallée, on commence à apercevoir les falaises rocheuses où se trouvent les grottes qu’on doit atteindre.

ecosse bone caves

Cette photo n’a l’air de rien, mais quand on est devant il y a comme un mystère. La rivière qu’on suit depuis un moment démarre à cette petite mare où se jette une minuscule cascade. Et comment le débit de cette minuscule cascade peut il correspondre au débit de la rivière quelques mètres plus loin. Ça ne colle pas! Et au bout d’un moment, en observant le fond de la petite mare, on se rend compte qu’en fait la source jaillit ici. Le sable au fond de la « mare » est constamment soulevé par la source d’eau qui jaillit du sol et alimente la rivière. Mystère résolu! 🙂

ecosse bone caves

Plus loin on commence l’ascension.

ecosse bone caves

On arrive enfin aux Bones Caves. Ces grottes ont été fouillées en 1889 par nos deux compères Peach et Horne (souvenez vous, les géologues et la tectonique des plaques). Ils y ont trouvé beaucoup d’ossements d’animaux, entre autres des lynx et des ours et on pense que ces grottes ont servies d’abris à des animaux ainsi qu’aux hommes qui les chassaient.

ecosse bone caves

ecosse bone caves

ecosse bone caves

Retour à la voiture. Après nos deux randonnées et un frugal pique nique, la fatigue commence à se faire sentir et il nous reste encore près de 130 km à parcourir avant de rejoindre Inverness. Allez en route … Avant de partir, la météo nous fait un dernier clin d’œil.

ecosse rayon soleil

Inverness

Après une longue route, on arrive en début de soirée à Inverness. Avec ses 62.000 habitants, c’est un peu la capitale des Highlands. Et ça fait vraiment bizarre de se retrouver en ville après une semaine passée dans la nature et où on a croise finalement que très peu de gens. Là, il y a du monde, de la circulation, on avait presque oublié à quoi ressemblait une ville 🙂

On file directement au camping, Bught Park Caravan Park & Campsite. Franchement, pas terrible. Un peu gris et sans âme, coincé entre des terrains de foot, une salle de spectacle et une patinoire, il ne nous laissera pas un grand souvenir. Au moins la personne à l’accueil avait un bon sens de l’humour et on a bien rigolé. Tentez votre chance, et parlez lui de son père qui est un ancien agent secret du MI5, mais chut c’est un secret! 🙂
Plus d’infos ici.

ecosse inverness

Il fait déjà nuit et part à pieds en direction du centre ville pour trouver endroit où manger. On longe la rivière du Ness (oui c’est celle qui coule depuis le Loch Ness) et finalement sans trop d’inspiration (et aussi car on était assez fatigué) on s’arrête à un des premiers restaurants, un italien, Riva, pour manger une pizza. Ce restaurant ne restera pas dans les annales, mais au moins, on a une belle vue sur le château d’Inverness. A part ça on ne verra pas grand chose de plus d’Inverness pour cette soirée là.

ecosse inverness

Retour et camping et dodo!

<< Jour 6 – Loch Maree – Inverewe – Ullapool
>> Jour 8 – Loch Ness – Glen Affric – Cairngorms – Pitlochry

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *