La belle ville d’Arcachon

Arcachon, ce nom fait tout de suite penser à une belle petite ville sous le soleil, avec des plages immenses, un ciel bleu à perte de vue et une tranquillité de vie incroyable. Tout y est tellement paisible qu’on la surnomme aussi parfois la ville des seniors. Découvrons la ville ensemble, hop en route! 🙂

Naissance d’Arcachon

L’histoire de la ville est très récente! Jusqu’au XIXe siècle, il n’y avait que quelques cabanes de pêcheurs dans un quartier proche de La Teste-de-Buch. C’est le début de la mode des bains de mer et la bourgeoisie cherche des lieux adaptés. L’empereur Napoléon III décide de faire de ce quartier une commune à part entière. C’est la naissance d’Arcachon en 1857. Le front de mer se pare de belles demeures pour la bourgeoisie qui découvre les joies de la plage 🙂 C’est la Ville d’été.

Le véritable essor de la ville va venir des frères Pereire. Émile et Isaac Pereire sont des riches entrepreneurs français. Ils possèdent entre autres le chemin de fer qui relie Bordeaux à La Teste-de-Buch. En hommes d’affaires avisés, ils sentent le bon filon! En 1862, ils décident de créer une « ville d’hiver » sur les terrains qu’ils possèdent sur les hauteurs d’Arcachon. Une « ville de printemps » et une « ville d’automne » seront rajoutées plus tard lors de la création de nouveaux quartiers.

La « Ville d’Hiver »

L’idée de la « ville d’hiver » à Arcachon répond au besoin de l’époque. Pour soigner les patients atteint de la tuberculose (appelée aussi phtisie), on préconisait alors le grand air pur. Il y avait des centres dans les Alpes et sur la Côte d’Azur. Mais rien sur la côte Atlantique car jugée trop venteuse et pas adaptée pour les malades. Mais on s’aperçoit que personne ne tombe malade à Arcachon, le climat doit être idéal et les vents sont stoppés par les forêts de pin. Les frères Pereire font construire un ensemble de 300 villas qui servira de sanatorium pour les riches malades. Il suffit de 3 ans pour construire la ville en suivant les plans de Paul Régnauld (un neveu des frères Pereire). Les rues sont toutes en courbes et plantées d’arbres pour qu’il y ait le moins de vent possible. Les belles et grandes villas ont toutes un style uniques mais sont pourtant réalisées à partir d’éléments préfabriqués. Avec leurs airs de chalets, elle donnent une allure de petite Suisse. En 1865, la ville d’hiver accueille ses premiers résidents. L’empereur Napoléon III fait parler de cette réalisation : le succès est immédiat. Les malades fortunés viennent s’installer à Arcachon.

Après la dépression dans les années 30, la ville d’hiver sera désertée et commencera à tomber à l’abandon jusque dans les années 1970. Depuis 1985, la « ville d’hiver » est classée aux monuments historique.

Parc Mauresque

Pour agrémenter le séjour des riches malades, le parc Mauresque est aménagé à proximité des villas. Comme les vieilles jambes avaient du mal à l’atteindre, un funiculaire a été installé en 1913. Depuis 1948, il est remplacé par un ascenseur à l’entrée du parc! Si vous avez vraiment la flemme, il fonctionne toujours 😛

Il faut reconnaître que le Parc Mauresque est vraiment joli et c’est très agréable de s’y promener 🙂

Au centre du parc se trouvait le Casino Mauresque d’Arcachon. C’était un petit joyau d’architecture construit en 1863. Il ne reste plus que sa maquette.

Après un démarrage flamboyant il subira la concurrence du Casino de la plage et finira par être déserté. Il est détruit « accidentellement » en 1977 dans un incendie. Une pinasse (barque traditionnelle du bassin d’Arcachon) installée dans le parc indique son emplacement.

Même si depuis le parc on a une belle vue sur Arcachon, il est possible d’avoir encore mieux ! 🙂

L’Observatoire d’Arcachon

Pour commencer, il faut traverser d’abord la jolie passerelle Saint-Paul qui relie la dune Saint-Paul à la dune Sainte-Cécile. Elle est construite en 1862 par Paul Régnauld et un jeune architecte, un certain Gustave Eiffel âgé de 29 ans 😉

La passerelle franchit un petit ravin de 15m. Juste après on arrive devant la tour de l’Observatoire Sainte-Cécile.

Elle est construite en 1863 et mesure 32m de haut. Depuis son sommet on a la plus belle vue sur Arcachon et la forêt des landes! 🙂

La tour et la passerelles ont été restaurées en 1990.

L’Ile aux Oiseaux et les Cabanes Tchanquées

Depuis l’observatoire on a une belle vue sur l’Ile aux Oiseaux. Cette étendue sableuse d’environ 3km² était utilisée jusqu’en 1882 pour faire brouter des vaches et des chevaux. Après plusieurs tempêtes qui ont décimées les animaux, l’île devient un terrain de chasse et de pêche. L’ile est maintenant un refuge pour les oiseaux migrateurs.

L’ile aux oiseaux est entourée de parcs à huitres. Pour surveiller les huitres, on construit une cabane sur pilotis en 1883. C’est une « cabane tchanquée ». Elle disparait à cause d’une tempête en 1943. Deux nouvelles cabanes sont construites en 1945 et en 1948. Elles sont devenues un des symboles les plus connus du bassin d’Arcachon.

Lorsque la marée est haute, on peut s’amarrer aux cabanes. Quand la marée est basse, il faut patauger longtemps dans la vase 🙂

Balade sur le front de mer

Le front de mer d’Arcachon commence évidemment par sa belle et grande plage de sable fin. Et déjà, rien que pour ça, on est bien ! 🙂

Donnant directement sur la plage, il y a le Château Deganne. Il est construit en 1863 par Aldabert Deganne (le futur maire de la ville).

C’est la copie du château de Boursault construit en 1848 en champagne. Les plus grandes réceptions à Arcachon auront lieu dans les salons du château. Il est vendu en 1903 et transformé en casino. Après l’incendie du casino mauresque en 1977, c’est le seul casino de la ville.

La Jetée Thiers est incontournable 🙂 Elle est construite en 1903 et nommée en hommage à l’ancien président de la République Adolphe Thiers. Elle est détruite par les nazis en 1944. Elle est reconstruite en 1944 et rénovée en 2004. C’est le point de départ des excursions maritimes au départ d’Arcachon.

C’est aussi un très bel endroit pour se balader 🙂

A proximité de la jetée, il y a les empreintes en bronze des pieds de 13 grands navigateurs. Faites comme tout le monde, on se déchausse et on compare 😉

Le long de la plage, il y a la très belle église de Notre Dame des Passes. Je lui trouve vraiment un charme particulier avec sa façade dans un style grec orthodoxe.

Elle est construite en 1863 pour les moines du couvent dominicain. Elle est restaurée en 1993.

La grande plage des Abatilles est superbe. Immense et calme car à l’écart du centre ville. Il y a une longue piste cyclable (car évidemment vous serez à vélo) et le contraste avec le gazon vert derrière est vraiment saisissant.

Un très chouette endroit 🙂

La Dune du Pilat

On ne peut pas visiter Arcachon sans aller voir la célèbre Dune du Pilat! 🙂

Pour en savoir plus sur ce lieu incroyable, rendez-vous sur cet article dédié 🙂

Arcachon, les insolites 🙂

Et voici quelques infos insolites sur Arcachon :

Source des Abatilles

Arcachon possède sa propre eau minérale. Tout commence en 1923. Pendant des forages pour essayer de trouver du pétrole, une nappe aquifère est trouvée à 472m de profondeur. La source qui jaillit projette de l’eau à plus de 8m du sol! Avec près de 70.000 litres d’eau par heure, c’est une des dix premières sources de France. A partir de 1925, elle reçoit l’autorisation pour être mise en bouteille, comme « eau de santé ». Elle servira aussi à alimenter un centre thermal jusqu’en 1964, quand le groupe Vittel décide de ne faire que de la bouteille. Depuis 2013, le site produit près de 48 millions de bouteilles « Abatilles Sainte Anne » par an.
Si vous voulez en savoir plus : sourcedesabatilles.com

Faire du ski à Arachon!

Aussi incroyable que ça puisse paraître, pendant des dizaines d’années, il était possible de skier à Arcachon! Au sommet d’une dune en 1938 on inaugure une piste de ski! Bien évidemment il n’y a pas de neige, à Arcachon on skie sur des aiguilles de pin. C’est le ski sur greppins , le nom donné à la couche d’aiguilles de pin. La piste faisait 250m de long et 60m de haut, et il y avait même un tremplin!

Ça semble complètement fou et pourtant, jusqu’en 1970, l’épreuve de ski à Arcachon est la dernière compétition officielle au calendrier de la fédération française de ski. Ne cherchez pas, la piste n’existe plus 😉

Henri de Toulouse Lautrec

Le célèbre peintre est très lié à Arcachon. Il était le fils d’une famille de nobles de la région bordelaise et il a passé de nombreux étés à Arcachon. Le « nabot » (qui ne dépassera jamais 1.52m à cause d’une maladie due à la consanguinité) passe son temps sur les bateaux et se promene à poil dès qu’il le peut.

En 1898, son ami galériste Maurice Joyant prend même des photo de Toulouse Lautrec en train de faire caca sur la plage d’Arcachon! 🙂 on se marre comme on peut à l’époque haha

Ravagé par la tuberculose la syphilis et l’alcool il meurt en 1901 à l’âge de 37 ans …

Le plus vieux musée aquarium du monde

Il a été créé en 1865 par la Société scientifique d’Arcachon. Ce musée aquarium est un des plus vieux au monde. Le tarif de l’entrée est à 7€ et à moins d’être réellement passionné, la visite n’est pas particulièrement recommandé. L’aquarium est tout de même assez vieux et petit et ne correspond plus vraiment à ce que l’on souhaite voir …

Au fait, Arcachon, ville de seniors ?

Est-ce que la ville d’Arcachon est véritablement une ville de seniors et de personnes agées ? …

Et bien les chiffres ne mentent pas. Sur la dizaine de milliers d’habitants (permanents), la moyenne d’âge est de 56 ans. 48% de la population a plus de 60 ans alors que la moyenne nationale est de 21% … je vous laisse tirer vos conclusions 😉

Arcachon la suite ?

On en profite pour grimper sur la dune du Pilat et découvrir le reste du bassin d’Arcachon 🙂

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *