Escapade à Cancale en Bretagne

La commune de Cancale est célèbre pour ses huitres! Sont-elles aussi bonnes que ça ? C’est parti pour une petite virée en Bretagne, le temps d’une escapade à Cancale! Hop en route ! 🙂

A l’extrémité ouest de la grande baie du Mont Saint-Michel se trouve la ville de Cancale. Proche de Saint-Malo, un arrêt à Cancale est obligatoire quand on visite la côte d’Émeraude 🙂

A l’abri dans sa jolie baie, la petite ville de Cancale ne manque pas de charme. Elle est basiquement divisée en une ville basse qui était principalement habitée par les pêcheurs, et une ville haute avec la bourgeoisie et les armateurs. Cancale prend véritablement naissance en 1545, quand le roi François 1er accorde le titre de ville à cette simple paroisse. Ce geste récompense sa qualité de fournisseur d’huitres plates à la table royale (deux fois par semaine!).

Traditionnellement, les huitres sauvages étaient draguées par des flottes de bisquines (bateau de pêche breton) qui sillonnaient la baie. Ces centaines de navires, surnommée la Caravane, pouvaient récolter jusqu’à 100 millions d’huitres plates chaque année! 90% des huitres plates françaises viennent de Cancale. L’élevage des huitres de Cancale est inscrit au patrimoine de l’Unesco depuis 2019.

Huitres creuses ou huitres plates, vous trouverez votre bonheur à Cancale 🙂 Les plus grandes marées d’Europe brassent la baie et permettent d’avoir des huitres de qualités exceptionnelles. Les huitres plates (Ostrea Edulis) sont arrondies. Elles ont un gout plus fins. Elles sont un peu plus chères car leur récolte est limitée par un quota annuel.

Impossible donc de faire une halte à Cancale sans déguster des huitres! La meilleure façon, la plus authentique : c’est d’aller directement au port, au marché aux huitres. Vous pourrez acheter vos douzaines d’huitres à un prix défiant toute concurrence. Vous ne pouvez pas avoir plus frais, car elles proviennent du parc à huitres juste en contrebas 🙂

Pour accompagner cette dégustation, je vous conseille vivement de passer chez « Le Vigneron du Muscadet » (107 rue du port), juste à côté du rond point à 5 minutes à pieds. Chez ce caviste très sympathique, achetez le muscadet Sèvre et Maine sur Lie du château de la Mercredière. Il sera le compagnon idéal de ce moment gourmand 😉 On vous débouche la bouteille et on vous donne des verres avec plaisir!

La tradition à Cancale, une fois la dégustation fini, c’est de jeter les coquilles d’huitres. Tout le monde fait ça. Il y a une montagne de coquilles contre la jetée qui vous montre à quel point il y a des amateurs d’huitres qui viennent ici 😉

Une fois que vous serez débarassé de vos coquilles, vous remarquerez peut être cette statue sur le port de Cancale. Il s’agit de de Daniel de La Touche, seigneur de La Ravardière. A la demande du roi Henri IV, il montera une expédition depuis Cancale. Avec 3 navires et des centaines de colons, il voguera vers le Brésil en 1612 pour créer la première colonie française au Brésil. Il fondera la ville de Sao Luis (actuelle capitale de l’état du Maranhão).

Info gourmande : Il y a beaucoup de restaurants à Cancale, et tous ne se valent pas… Je vous conseille vivement une excellente adresse. Il s’agit du restaurant l’Arrière Cour (18 Quai Gambetta). Une véritable belle surprise. Vous pouvez y aller les yeux fermés, vous ne le regretterez pas 🙂 La page Facebook du restaurant.

La Pointe du Grouin

Quelques kilomètres au nord de Cancale, on arrive à l’extrémité de la grande baie du Mont Saint-Michel. Le promontoire rocheux qui s’avance dans l’océan s’appelle la Pointe du Grouin. Ce très joli site mérite le détour 🙂

Chaque année, la célèbre course de la Route du Rhum a comme point de départ la Pointe du Grouin. Si la marée est basse, il est possible de descendre visiter une grotte de dix mètres de haut et 30m de long, creusée dans la falaise.

Sur la pointe du Grouin, la seule construction existante est un ancien sémaphore de 1861. Il servait à surveiller les navires et à communiquer à distance en utilisant des combinaisons de drapeaux colorés. Il n’est plus en activité depuis bien longtemps, et il est parfois ouvert pour accueillir des expositions.

Fort du Guesclin

En suivant la côte, quelques kilomètres à l’ouest de Cancale, il y a un site assez sympathique. Sur un petit îlot accessible à marée basse, une étrange construction. C’est le Fort du Guesclin. Les premières fortifications sur cet ilot rocheux datent du XIe siècle, quand la famille Du Guesclin y construit un petit château. Le chateau changera de main à plusieurs reprises au fil des siècles, jusqu’à ce que Vauban le fasse raser en 1759. Il installe une caserne et des canons pour protéger la côte des anglais. L’îlot est désarmé en 1829 et devient une résidence privée. Après une dernière occupation militaire par les nazis, le Fort du Guesclin redevient une résidence privée.

Le chanteur Léo Ferré y vivra de nombreuses années. Le site est privé et n’ouvre ses portes qu’à de rares occasions. En tout cas, il vaut le coup d’œil depuis la plage 🙂

(et je profite de cette page pour glisser un mot sur la meilleure radio de France, et probablement du monde, c’est Radio Sing Sing. Une radio associative, découverte par hasard il y a quelques années en roulant dans la région. Depuis, j’en suis tombé amoureux! Pas de publicités, de la musique vraiment variée, c’est que du bonheur. Et cette radio est née à Saint-Coulomb, juste à côté! Vous pouvez, que dis-je, vous devez l’écouter ! 🙂 ♪♫ www.sing-sing-bis.org ♪♫ )

Et ensuite ? … et bien on part découvrir les autres sites de la Côte d’Émeraude 😉

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *