ecosse arthur seat edimbourg

Edimbourg

Édimbourg, la capitale de l’écosse. C’est une ville chargée d’histoire et de mystères. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Et bien j’ai adoré!  🙂
Et j’espère que vous aussi! Alors hop! En route!

Une fois arrivé à l’aéroport, le plus simple pour se rendre en ville, c’est de prendre le bus. 2 choix s’offrent à vous, soit le Airlink Bus (4.50£) rapide et qui vous amène en plein centre sur la place au dessus de la gare de Waverley, soit le petit bus rouge n°35 de la compagnie Lothian (1.60£), qui met un peu plus de temps, qui passe par le Royal Mile et va jusqu’à Ocean Terminal à Leith. On a choisi le petit bus rouge, c’est plus sympa 🙂 Par contre prévoyez la monnaie exacte, sinon pas de ticket! et n’oubliez pas de faire la queue en prenant le bus, ici c’est vraiment respecté.

Le centre d’Édimbourg se découvre principalement autour de 3 quartiers :
– Old Town
– New Town
– Leith
Il y a bien sûr plein de choses à voir dans d’autres quartiers et un peu plus loin autour de la ville. En un grand week-end on se focalise en général sur ces 3 quartiers.

Old Town

Difficile de passer à côté quand on est à Édimbourg. Le Château d’Édimbourg trône au milieu de la ville sur un promontoire rocheux qui est en fait le vestige d’un ancien volcan. Le site est occupé depuis des millénaires et le château a été construit au XIIe siècle mais tellement remanié au fil du temps que la majeure partie visible actuellement date du XVIe siècle. Son histoire a aussi été très mouvementée, tout comme l’histoire écossaise, et il a de nombreuses fois été assiégé, endommagé et capturé.

edimbourg chateau
Comme il est entouré de falaises, on y accède par une grande esplanade, sur laquelle se déroule chaque année le Edinburgh Tattoo Festival. Attention ce n’est pas un festival de tatouages mais un énorme festival de fanfares militaires! 🙂 (https://www.edintattoo.co.uk/ ).
Et bien ce grand château donc, on ne l’a pas visité, hop! Donc je ne vous en parlerais pas d’avantage 🙂

Autour du château, se trouvait à l’époque des douves plus ou moins nauséabondes et qui formaient une espèce de petit lac, le Nor Loch. Il était de sinistre réputation et il a été asséché en 1820. Maintenant on trouve à sa place un grand parc public, les Princes Street Gardens. S’il y a assez de fleurs ne manquez pas l’horloge florale à l’angle de Princes Street et The Mound.
Bizarrement en cas de forte pluie le parc a naturellement tendance à vouloir redevenir un lac! 🙂

edimbourg nor loch

On y rencontre parfois des bêtes étranges!

edimbourg ours

Les jardins permettent une autre vue du château, comme depuis la jolie Fontaine de Ross.

edimbourg fontaine

Revenons à l’esplanade devant le château. Dans son prolongement, c’est l’artère principale de la vieille ville, le célèbre et fameux Royal Mile. 1814 mètres de long, soit la longueur d’un mile écossais, cette rue abrite une quantité de boutiques, monuments, pubs, restaurants, et ruelles à découvrir! Les ruelles adjacentes s’appellent les Closes, et elles mènent parfois à des cours intérieurs, les Courts.

Dans le sens de la descente, il y a le fameux Camera Obscura, rempli d’attractions et d’illusions optiques et qui a ses origines en 1853, mais beaucoup trop remplis de touristes, on fait l’impasse. Idem pour The Scotch Whisky Experience (et tant qu’à faire autant partir visiter de véritables distilleries de whisky dans les Highlands!).

Vous passez à côté d’un énorme édifice, The Hub, construit en 1845. Il ressemble à une église mais n’en est pas vraiment une. Il a servi à la fois d’église, de grand hall, de salle de réunion, et il est longtemps resté à l’abandon. C’est maintenant la billetterie et le cœur du Edinburgh International Festival qui a lieu en aout et qui est un gigantesque festival de musique théâtre et arts de rue.
Plus de détails sur le site officiel.

edimbourg hub

Sur votre gauche, le Laidy Stair’s Close vous emmène dans une grande cour intérieur où vous pouvez aller visiter The Writers’ Museum où sont célébrés entre autres Robert Burns, Robert Louis Stevenson, et surtout Sir Walter Scott.
Plus d’infos sur le site officiel. (entrée gratuite)

Un peu plus bas, devant le grand bâtiment de la Cour Suprême se trouve la statue de David Hume, mort en 1776. C’est un philosophe et penseur écossais considéré comme un des plus brillants esprits des Lumières. Allez savoir pourquoi, tout le monde caresse son gros orteil qui dépasse, soit pour gagner un peu de son savoir, pour porter chance, ou pour vérifier qu’il n’a pas besoin de pédicure, on ne sait même plus!

edimbourg david hume statue

Dans la série superstitions, quelques dizaines de mètres plus loin vous verrez peut être des gens cracher par terre à un endroit précis. Au milieu des pavés à cet endroit se trouve un cœur en mosaïque, c’est The Heart of Midlothian. Pendant 400 ans à cet endroit se tenait une prison et les hommes étaient parfois pendus devant. La prison était surnommée le cœur de Midhlothian, et c’est aussi le titre d’une des œuvres les plus célèbres de Walter Scott. (Midhlotian est le nom d’un comté dans la banlieue d’Édimbourg). Les gens maintenant crachent dessus pour conjurer le mauvais sort, ou pour n’importe quelle raison, les superstitions, c’est comme ça.

edimbourg coeur

Juste à côté se trouve la Cathédrale Saint-Gilles, c’est la grande église historique de la ville, et l’église mère du presbytérianisme. C’est ici aussi un des points de départ de la Guerre des Évêques, qui amènera à la Guerre des Trois Royaumes et à la Révolution Anglaise.

edimbourg st gilles cathedrale

edimbourg st gilles cathedrale

edimbourg st gilles cathedrale

Ensuite sur la gauche il y a The Real Mary King’s Close, une attraction touristique qui permet de visiter une partie des ruelles souterraines où étaient reclus les plus pauvres et les pestiférés. La visite (guidée et costumée) dure environ une heure, et pensez à réserver, il y a foule et peu de places. Plus d’infos ici.

Dans la cour intérieur juste après, parmi les empreintes de mains au sol, les fans de Harry Potter reconnaitront peut être quelqu’un.

edimbourg j k rowling

Plus bas sur la droite, la petite église Tron fermée dans les années 50 et reconvertie maintenant en marché de créateurs et d’artisans locaux, c’est le Royal Mile Market. Plutôt étonnant, ça mérite le détour.

Plus bas encore, un pub avec un nom qui ne laisse pas indifférent, The World’s End. Car à ce croisement se trouvait les anciennes murailles qui délimitaient la ville à l’époque médiévale et c’était une des seules grandes portes d’entrées. Les voyageurs venant de l’extérieur et qui ne pouvaient pas payer la taxe d’entrée restaient aux pieds des remparts et c’était la fin du monde pour eux. Sinon, le pub est sympathique mais un peu trop ‘touriste’.
Plus d’infos ici
.

Enfin tout en bas du Royal Mile se trouve le Palais de Holyrood qui est régulièrement utilisé par la famille royale quand elle est de passage en Écosse.

Sur la droite il y a une grande colline qu’on ne peut pas louper,  c’est Arthur’s Seat. C’est le top d’Édimbourg! Cette colline est d’origine volcanique, elle est visible d’un peu partout et c’est un lieu vraiment unique, habité depuis des millénaires. C’est the place to be pour voir le coucher de soleil. Il suffit d’escalader les 251m de la colline. La montée est un peu raide.

ecosse arthur seat edimbourg

ecosse arthur seat edimbourg

Le spectacle est juste fantastique. Enjoy! 🙂

ecosse arthur seat edimbourg

ecosse arthur seat edimbourg

Ne manquez pas non plus le cimetière de Greyfiars qui est réputé comme le plus hanté d’Écosse. On y trouve même des grilles par dessus des tombes, mais ce n’est pas pour empêcher les morts de sortir mais plutôt pour empêcher les vivants de déterrer les morts pour les expériences de médecine comme c’était le cas illégalement au XIXe Siècle. Il parait aussi que JK Rowling s’est inspirée de nombreux noms sur les stèles pour créer les noms des personnages dans Harry Potter.

edimbourg greyfiars

A l’entrée du cimetière vous trouverez le chien le plus célèbre d’Écosse. A la mort d’un jeune policier en 1855, son chien Bobby, a gardé sa tombe pendant 14 ans. En hommage à l’amour de ce chien pour son maître, les habitants du quartier ont fait ériger cette statue.

deimbourg bobby

Enfin une visite vraiment agréable (et pas seulement s’il pleut), c’est le National Museum of Scotland. La photo peut paraitre un peu austère mais ce musée est vraiment excellent! C’est ludique, c’est plein de surprises, ça touche tous les domaines et c’est vraiment intéressant. Il y avait tellement de choses à voir et on y était tellement bien qu’on a bien faillit oublier de prendre notre avion! Vraiment, on vous le conseille!
Plus d’infos sur le site officiel. Et en plus, c’est gratuit! 🙂

edimbourg national museum

New Town

Le quartier de New Town est dominé par Calton Hill. Cette colline est classée au patrimoine mondial de l’Unesco pour son intérêt culturel. Il y a plusieurs monuments au sommet.
Le Nelson Monument, une tour commémorative de 32m de haut qui date de 1815, sur le point le plus élevé de la colline, en souvenir de l’Amiral Nelson qui a battu la flotte française à la bataille de Trafalgar dix ans plus tôt en 1805. En haut de la tour, il y a une grosse boule noire en bois et en zinc et qui est actionnée par un mécanisme. Juste avant 13h elle est levée et tombe à 13h pile en faisant un grand TAC! Elle permettait aux bateaux de pouvoir régler leurs horloges de bord avant de partir en mer. La commande se faisait depuis l’observatoire astronomique à quelques dizaines de mètres de là.
Juste à côté se trouve le National Monument. Il est construit en 1829 pour rendre hommage aux soldats morts pendant les guerres napoléoniennes. Il reprend le modèle du célèbre Parthénon d’Athènes, mais faute d’argent il reste inachevé.

edimbourg national monument
Il y a aussi le Dugal Stewart Monument construit en 1831 en hommage au philosophe écossais du même nom.

ecosse edimbourg dugal

Depuis le sommet de la colline on a une très belle vue vers le château d’Édimbourg mais aussi vers Leith et l’estuaire du Forth.

calton hill panorama

En descendant de la colline vous pouvez visiter le petit cimetière de Old Calton qui renferme les tombes et mausolées des familles nobles d’Édimbourg jusqu’en 1869.

ecosse edimbourg old calton

Deux monuments sont particulièrement visibles. Celui commémoratif de 1894 pour les écossais morts au combat durant la guerre de sécession aux états-unis. L’autre monument est un grand obélisque construit en 1844 en hommage aux membres de The Friends of the People, un dangereux groupe révolutionnaire qui voulait en 1793 que le suffrage universel soit mis en place en Écosse. Ils ont été persécutés et bannis en Australie pour ça.

edimbourg old calton memorial

Par temps gris et humide, c’est l’ambiance glauque assurée.

En remontant vers la gare, il y a un grand bâtiment qu’on ne peut pas louper, c’est The Balmoral. Un grand hôtel de luxe construit en 1902. Pensez à jeter un œil à l’heure sur la grosse horloge au sommet de la tour de 58m de hauteur. Elle a 3 minutes d’avance et c’est voulu, c’est pour que les voyageurs soient en avance et ne loupent pas leur train. Et c’est comme ça depuis plus d’un siècle.

ecosse edimbourg balmoral

Et justement la gare d’Édimbourg-Waverley est juste à côté mais quasiment invisible, car elle est plus bas, installée dans la petite vallée qui traverse la ville. C’est la 2ème plus grande gare du pays après celle de Waterloo à Londres. Elle est située sur un axe est-ouest et marque la limite entre la vieille et la nouvelle ville et elle date de 1842. Lui aussi en sous-sol, c’est le centre commercial Waverley Mall, attaché à la gare.
Sur la place au dessus, c’est un lieu animé où il y a régulièrement des installations temporaires : bar d’été, fête foraine, etc … Il y aura toujours du monde ici.

ecosse edimbourg night

Un peu plus loin en longeant Princes Street, il y a l’immanquable Scott Monument. Il est assez énorme, 61m de haut, en style néo-gothique, construit en 1840, tout ça en hommage au célèbre écrivain Sir Walter Scott, né à Édimbourg et mort en 1832. C’est le plus grand monument au monde dédié à un écrivain.

edimbourg scott monument

edimbourg scott monument

Ensuite vous pouvez visiter la National Gallery of Scotland et la Royal Scottish Academy. Le premier musée rassemblent des œuvres de la renaissance au post-impressionniste, le second, des œuvres d’arts contemporains. Tous les deux sont gratuits.

edimbourg gallery

S’il y a une rue à parcourir en soirée en soirée quand vous cherchez un endroit pour boire où manger, c’est Rose Street. Même si initialement cette rue devait avant tout être une rue pour accéder aux entrées de services des grandes maisons et grands magasins de Princes Street, il y a maintenant de nombreux bars et restaurants.

Parmi eux, on vous conseille :

The Black Cat
Petits concerts live régulièrement, bonne ambiance, on y est bien.
168 Rose St. Plus sur leur site ou leur page Facebook.

edimbourg black cat

Dirty Dicks
Chaleureux, du bric à brac dans tous les coins, et on est bien tout au fond, comme dans une petite grotte. Il faut juste échapper à l’odeur de friture en sortant du bar 🙂
159 Rose St. Plus d’infos sur la page Facebook.

edimbourg dirty dicks

edimbourg dirty dicks

On valide aussi l’humour 🙂

edimbourg dont judge

Juste à côté dans la rue vous verrez sur les fenêtres l’œuvre de l’artiste Astrid Jaekel, en hommage aux nombreux poètes écossais qui passaient leur temps de bar en bar dans cette rue, et dont l’un d’eux George Mackay Brown à écrit un célèbre poème ‘Beachcomber‘. (http://www.astridjaekel.com/Beachcomber)

Miros Cantina Mexicana
Et oui un restaurant mexicain, et pourquoi pas? Décoration chaleureuse et colorée et surtout la nourriture est très bonne, miam!
184 Rose St. Plus d’infos sur leur site.

Ne manquez pas le long de la rue piétonne les 8 fleurs en mosaïques.

edimbourg rose street

D’autres petites curiosités by night, en remontant la Calton Road depuis le bas de la rue.

Graffiti Wall, une long mur où le graffiti est autorisé (enfin en discutant d’abord avec les gens de la boutique Spectrum Arts à 2 min de là et qui essaient de réguler le truc).

edimbourg graffiti wall

De nuit, quand la Calton Road passe sous The Regent Bridge, on peut profiter de l’installation lumineuse qui date du Edinburgh Art Festival de 2012.

edimbourg regent bridge

Et juste après sur votre gauche, c’est St Ninian’s Row. Sans doute la rue la plus claustro-phobique du monde! Une perspective réellement bizarre quand on passe devant 🙂

edimbourg st ninian

Ne manquez pas de prendre ensuite la direction de Leith Walk pour passer devant The Edinburgh Playhouse. Un grand bâtiment construit en 1929 avec une salle de plus de 3.000 places et qui propose non stop des concerts et du théâtre mais surtout des comédies musicales et encore des comédies musicales. Si vous aimez le genre, c’est un arrêt obligatoire.
Juste à côté il y a aussi l’Omni Centre. Un grand centre commercial, avec cinémas, salle de sport, restos, etc … et 2 girafes bien sûr! Martha & Gilbert, installées ici depuis 2005 avec un poème à leurs pieds.

edimbourg girafes

Leith

C’est le quartier au nord d’Édimbourg et où se jette la Water of Leith, le petit fleuve qui traverse la ville. Le quartier s’ouvre sur le port et l’estuaire. C’est un quartier avec une image plutôt populaire.
Et avant d’entamer votre descente vers le port, un très bon plan resto, c’est The Black Fox. Très chouette resto, excellente déco, accueil parfait, service souriant, bons cocktails, bons burgers & haggis. What else ? on recommande ! 🙂
17 Albert Place. The BlackFow website.

Ensuite vous descendez tranquillement le long de Leith Walk, et ses nombreuses petites boutiques aux façades colorées, puis Constituion Street. Sur votre gauche il y a la South Leith Parish Church qui a eu une histoire mouvementée à l’époque où Leith était occupée par les français catholiques contre les anglais protestant et elle a été endommagée à de nombreuses reprises avant d’être rénovée. Dans le cimetière il y a entre autre la tombe de John Pew, un marin aveugle qui a servi de modèle à R.L.Stevenson pour son personnage du terrible pirate aveugle de l’Ile au Trésor.

South Leith Parish Church

Et si au passage quelqu’un peut m’expliquer si cette étrange croix cloutée a une signification particulière ?

leith parish church

Si vous avez le temps et si vous êtes courageux, une des façons les plus insolites de traverser Édimbourg jusqu’à Leith, c’est de marcher le long du fleuve Leith justement. Et c’est possible, sur plus de 11km et il faut bien compter 4-5 heures. Attention, certaines zones sont parfois en travaux de rénovation et oblige à sortir du circuit, mais c’est un vrai chemin vert au bord de l’eau et assez improbable au cœur de la ville.
Si ça vous tente, plus d’infos ici.

Pour manger ou boire à Leith, il y a par exemple au fond de la petite impasse de Dock Place, Teuchers Landing et A room in Leith en face l’un de l’autre. Le premier est un petit bar avec une terrasse flottante, le second est un restaurant avec une belle terrasse. Même maison, 2 ambiances, à vous de choisir
Plus de d’infos ici.

edimbourg leith
évidemment il faut imaginer avec du soleil

Mais en fait le bon plan à faire ici, c’est d’aller à côté au Leith Farmers Market, ouvert le samedi. Sur cette place en plein air, plein de petits stands remplis de spécialités du monde, cuisinées avec amour avec des produits frais et bons, et puis c’est cool quoi! 🙂 A déguster sur place avec une bonne bière 🙂 Spécial vegan le premier samedi du mois.

Et bien sûr n’oubliez pas la petite photo à l’entrée de Commercial Quay 😉 Toute cette zone a subit un grand plan de rénovation et de modernisation au début des années 2000.

edimbourg leith fish boat

Une fois que vous avez longé Victoria Quay et le grand bâtiment du Gouvernement Écossais, vous atteignez Ocean Terminal, le grand centre commercial de Leith.
Quoi? Tout ça pour finir dans un vulgaire centre commercial ??
Et oui! Mais non!
Car le centre commercial (qui est aussi un terminus de bus que vous utiliserez sans doute), c’est en passant ici que vous pourrez faire la visite du Britannia.
Et puis, il n’est pas si laid que ça ce centre commercial 🙂
( https://www.oceanterminal.com/ )

edimbourg ocean terminal

Et donc la visite du Britannia ? C’est vrai qu’à première vue, visiter le dernier yacht royal britannique de la Reine Elizabeth II, qui a navigué autour du monde de 1953 à 1997, c’est pas spécialement notre tasse de thé (ho ho). Et bien détrompez vous, cette visite est assez intéressante, audioguide inclus, et en plus, marrante. Et ce long bateau de 127 mètres de long amarré ici est devenu en quelques années l’un des lieux les plus visité du pays, avec plus de 300.000 visiteurs par an! Ne boudez pas votre plaisir, allez-y aussi (et en vrai, c’est le HMY Britannia hein… Her Majesty Royal Britannia .. ça ne rigole pas!)
Le site officiel. C’est la visite parfaite à faire s’il pleut!

edimbourg britannia

edimbourg britannia rolls
Une petite rolls royce à bord, of course!
britannia chambre reine
la chambre de la reine, pas de chichi
britannia salon
grand salon et petit salon royal, classe
edimbourg britannia
quand on vous dit qu’on s’amuse sur le Britannia!

Et si jamais vous vous ennuyez et que vous trouvez la ville trop petite ?

Et bien Hop! En route! Il suffit d’aller un peu plus loin! 🙂
– Autour d’Édimbourg
– Faire un road trip en Écosse

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *