vietnam baie halong

Jour 5 – Baie d’Halong

Jour 5 – Baie d’Halong

Ce matin on quitte Hanoï, direction la baie d’Halong! Je m’étais pas mal renseigné pour trouver la meilleure manière pour visiter ce site hautement touristique. Et finalement ce qui nous convenait le plus (vu notre planning serré) correspondait à ce qu’on a trouvé sur le site de Oriental Bridge Travel : « croisière de 2 jours 1 nuit à la baie d’Halong sur la jonque privée Tuan 1 cabine (avec départ de Hanoï voiture privée + bateau rapide), sans guide, pour 257 USD / Pers ». Bim! On sera tranquille sur une jonque, à l’ancienne, sans trop de confort, loin des gros bateaux de croisières qui sillonnent la baie et loin de leurs bruits de moteurs. On est impatients!
Plus d’infos sur leur site.

A 6h30, notre chauffeur est donc devant l’hôtel et c’est parti! Direction Hai Phong, à un peu plus de 100 km de Hanoï, il faut compter au moins 2 h de route, dans une voiture neuve et confortable, ça commence bien. Hai Phong est une ville de plus d’un million d’habitants dans le delta du fleuve rouge, c’est la principale ville portuaire du nord du Vietnam. Le taxi nous laisse devant l’embarcadère de Ben Binh. Au guichet on récupère nos tickets pour la traversée et c’est parti pour une petite heure d’attente. Le bateau arrive, c’est un hydroptère, une antiquité de l’ère soviétique.

Bon on fait semblant de ne pas voir la rouille apparente partout, les tôles qui tiennent avec du scotch, on se dit qu’il fait la traversée tous les jours et que le matos soviétique c’est fait pour durer hein! Donc la traversée se fait relativement calmement en 40 min environ. L’avantage de l’hydrofoil c’est qu’on ne sent pas les vagues puisqu’on « vole » au-dessus.

On arrive sur l’ile de Cat Ba. Il parait que c’est un super spot pour y rester quelques jours, mais nous, on n’a pas trop le temps, alors on ne découvre que le long front de mer avec les collines en arrière plan, et la succession de bars en tout genre le long de l’avenue. Ensuite on cherche notre point de chute où un chauffeur doitensuite venir nous chercher. On a rendez-vous dans un restaurant qu’on a du mal à situer, car les numéros de rue ça a tendance à disparaître au Vietnam, et les boutiques et restaurants aiment bien se copier leurs noms. Au bout d’un bon moment de galère, on trouve notre restaurant, le Phuong Phuong Restaurant. Et là, c’est le sentiment de solitude, personne ne parle français ou anglais, je montre la feuille de l’agence, je pense comprendre qu’on nous demande d’attendre. Alors on attend. On boit une petite bière, on regarde les aquariums du restaurant remplis d’énormes limules, c’est la première fois que j’en vois de vivants. Il parait que ça se mange …
Au bout d’un long moment alors qu’on se demande si on ne nous a pas oublié, une voiture arrive, on nous fait signe de monter dedans, et sans trop se poser de question, on monte. Haha on aurait très bien pu se faire kidnapper sans rien comprendre 🙂
La voiture nous sert juste à grimper la colline et à aller sur l’embarcadère des petits bateaux de croisière, à 2 km de là, au terminal de Bến Bèo. Notre petite jonque privée (et rustique!!) est là. On dit bonjour à notre équipage : deux vietnamiens qui ne parlent que vietnamien. On embarque et hop c’est parti, à nous la baie d’Halong!

vietnam cat ba

Ils nous offrent un petit coca frais, c’est pas de refus (bon en fait ce coca sera facturé à la fin de la « croisière », il n’était pas offert haha, y a pas de petit profits!). Autour de nous il y a de nombreuses maisons flottantes qui forment un véritable village flottant. C’est assez bizarre de s’imaginer la vie quotidienne ici. Alors que je suis perdu dans ces réflexions, je vois quelque chose flotter pas très loin de la jonque … un cadavre de chien tout boursouflé … charmant, welcome ! Et je remarque donc qu’il y a beaucoup de chiens sur les petites maisons flottantes, et ils semblent qu’ils ne servent pas à être mangé, mais de gardiens pour empêcher des intrus de voler des affaires ou de désamarrer des maisons. Ah les conflits de voisinages!

vietnam cat ba village flottant

Des dizaines de petites embarcations de pêcheurs ou simplement de personnes se déplaçant d’une habitation à une autre sillonnent le secteur. C’est très vivant et c’est déjà très dépaysant 🙂

vietnam cat ba

La baie d’Halong, située dans le golfe du Tonkin, c’est une étendue d’environ 1500km² à l’intérieur de laquelle se trouve près de 2.000 îlots karstiques. Ces pitons rocheux calcaires aux formes si particulières sont mondialement connus et la baie d’Halong est inscrite au patrimoine de l’Unesco en 1994. Hạ Long signifie « descente du dragon » et selon la légende, c’est un grand dragon qui en voulant domestiquer les courants marins a fracassé avec sa queue les montagnes autour de lui. Et ça a créé le superbe paysage que l’on connait maintenant.
La baie d’Halong est une des principales destinations touristiques au Vietnam. Donc autant vous le dire tout de suite, si vous ne sortez pas un peu du flux de masse, vous serez au milieu d’une foule de touristes dans des bateaux bruyants et faisant tous le même circuit à la file indienne, aucun charme quoi. Donc on vous encourage vivement à choisir l’option « jonque traditionnelle ». C’est rustique mais au moins vous êtes (presque) seuls au monde dans la baie et vous pouvez passer par des passages que ne peuvent pas emprunter les gros bateaux de touristes.

vietnam baie halong

vietnam baie halong

On en profite, tranquillement allongés sur le sundeck à la proue de la jonque. Notre seul voisin à des kilomètres à la ronde, c’est une autre jonque de la même agence que la notre, Oriental Bridge Travel (ou Oriental Sun, c’est les mêmes).

vietnam baie halong

Le repas se fait à l’arrière du bateau, par terre à même le sol, dans ce qui sert de cuisine, salle à manger, et lieu de vie pour notre équipage. C’est cuisiné à l’arrache et c’est très bon 🙂

vietnam baie halong

Pour vous dire qu’on est tranquille dans la baie, regardez cette photo, il n’y a que nous!

vietnam baie halong

Alors qu’un peu plus tard dans l’après-midi, on croise le premier bateau de croisière, gros et bruyant.

vietnam baie halong

Suivi d’un autre et encore d’un autre. On a rejoint pour un moment le « parcours classique » et je me dis qu’on a de la chance d’être peinards sur notre petite jonque plutôt que sur ces gros rafiots au milieu des autres.

vietnam baie halong

Allez hop, on met notre petit kayak à l’eau et on part découvrir les environs. En pénétrant dans une grotte on se retrouve dans un petit lagon, caché à l’intérieur d’un îlot.

vietnam baie halong

C’est très chouette, très calme, on entend les bruits d’animaux dans la jungle, ça donne presque envie d’accoster et de partir en exploration.

vietnam baie halong

vietnam baie halong

Une petite photo depuis le kayak en revenant vers « notre » jonque privée. Quand je dis qu’elle est rustique : un petit sundeck à l’avant, une petite douche mais avec très peu d’eau et un débit minuscule, des toilettes rudimentaires, une petite cabine à la déco inexistante, et l’espace arrière pour manger et où dorment aussi les deux membres de l’équipage. Mais franchement, c’est largement suffisant 🙂

vietnam baie halong

Avec bonheur, on quitte tous les gros bateaux de croisière et on repart tranquillement dans notre balade au milieu des iles et on se retrouve à nouveau seuls dans la baie d’Halong et c’est vraiment le top!

vietnam baie halong

On va passer la nuit dans une petite baie où les petites jonques ont le droit de rester. Les gros bateaux, eux, doivent tous passer la nuit au même endroit dans une autre baie plus large. Le soir on mange une excellente fondue vietnamienne et on trinque plusieurs fois avec l’équipage, vive l’alcool de riz! 🙂

vietnam baie halong

Quand la nuit tombe on peut voir des lumières s’allumer pour la pêche au calamars.

vietnam baie halong

Plus tard, dans la nuit, on entend une petite averse légère tomber. On jette un œil dehors et Wouah! Il y a des tâches lumineuse partout à la surface de l’eau. Et c’est là qu’on comprend que tout autour de la jonque, il y a du plancton lumineux! Ce sont des micro-organismes marins qui remontent à la surface quand la nuit est sombre et sans lune, et s’il y a du mouvement autour du plancton, hop il y a une petite lueur bleue. Et comme il y a en des milliards dans l’eau, il y a cette lueur bleue en peu partout à chaque endroit où une goutte de pluie tombe. On a essayé en vain de pouvoir prendre des photos, et on a laissé tombé, ça ne rendait rien de correct. C’était vraiment une expérience géniale 🙂

<< Jour 4 – Tam Coc – Hanoï
>> Jour 6 – Baie d’Halong (suite)

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *