Jour 7 – Labuan Bajo – Bali – Padangbai

Indonésie – Jour 7 – Labuan Bajo – Bali – Padangbai

Réveil tranquille à la Bohème à Labuan Bajo. Même si une mosquée est juste à côté on n’a pas été dérangé par l’appel à la prière. A la limite c’est plutôt la PS4 dans la salle à côté qui nous a posé problème quand trois hollandais bourrés sont venus y jouer en pleine nuit, mais finalement ça s’est bien arrangé. Ce matin on ne se presse pas, notre vol est à 12h55. J’ai choisi Garuda Indonésia pour être certain de bien pouvoir décoller, la compagnie est réputée plutôt fiable dans ses horaires (ce qui n’est pas le cas de toutes les autres compagnies aériennes en Indonésie, il faut bien prendre ça en compte). Le trajet jusqu’à Bali Denpasar coûte 1.400.000 Rp par personne, c’est un peu cher mais au moins on a la tranquillité.

On déguste paisiblement nos pancakes maison et on discute avec Nathalie, une française qui gère le lieu et nous raconte son quotidien en Indonésie et les joies et les galères qu’elle rencontre. Encore une fois, elle est très sympa, tout comme ce lieu que je recommande à nouveau, il mérite d’être connu! 🙂

indonesie labuan bajo boheme auberge jeunesse

Je profite du wifi pour réserver rapidement une nuit d’hôtel à Padangbai. Car en arrivant à Bali – Denpasar à 14h30, si on rajoute 2-3 h de taxi, il sera de toute façon trop tard pour prendre un bateau pour les iles Gili. Et dans la foulée on s’arrange avec Nathalie pour utiliser un vieux pickup tout pourri pour nous conduire à l’aéroport de Labuan Bajo. Sincèrement, la camionnette tenait avec du scotch et des bouts de ficelles, on a bien rigolé 🙂 (et on laisse un petit 30K Rp de pourboire au conducteur)

L’embarquement et le vol de Florès à Bali avec Garuda Indonésia se passe sans soucis, la météo est toujours nickel.

indonesie avion ile

Une fois arrivés à l’aéroport de Bali Denpasar, il faut maintenant rejoindre Padangbai, et pour ça il faut trouver un taxi … on passe par hasard devant le bureau de la compagnie Blue Bird Taxi dans l’aéroport. C’est la compagnie de taxi la plus « sûre » de Bali (sûre, veut dire plus cher mais pas d’embrouilles sur le prix). Justement, il y a un couple de néerlandais qui est en train de négocier un trajet pour Padang Bai. On leur propose de partager le taxi, et hop, affaire réglée. Ce sera 300K Rp par couple. Pour gagner un peu de temps, on demande au chauffeur de prendre l’autoroute suspendue à la sortie de l’aéroport (il faut rajouter 11.000 Rp de péage). Le trajet prend environ 2h30 et on discute avec nos nouveaux amis (un médecin et une biologiste). On se fait même une petite pause pour s’acheter des bonnes glaces et des gâteaux qu’on partage avec notre chauffeur 🙂

On arrive à Padangbai vers 17h. C’est un petit village de pêcheurs niché dans une crique au nord est de Bali et c’est un des points de départ pour prendre un bateau vers Lombok ou les iles Gili. On file directement vers les  bureaux de la compagnie Blue Water Express ( https://bluewater-express.com/ ). On sait que la traversée de Bali à Lombock / Gili peut être très mouvementée, voir dangereuse. Le détroit de Lombock est souvent agité par une forte houle et il y a énormément de courant. On ne compte plus les anecdotes sur les traversées infernales avec des fastboats qui ressemblent d’avantage à des épaves. Donc pour éviter ça (et car on eu le même genre d’expérience au Vietnam 😉 ) on choisit Blue Water Express. C’est une compagnie un peu plus chère que les autres, mais avec qui on ne risque pas sa vie haha 🙂 Leurs bureaux ferment à 18h alors on se dépêche, d’autant plus que demain c’est dimanche et d’après le chauffeur de taxi il vaut mieux réserver maintenant que risquer de ne pas avoir de places demain matin. Toutes les compagnies ont leurs bureaux au même endroit, et c’est clairement la guerre, toutes les 10 secondes un rabatteur essaie de nous prendre par le bras pour nous emmener chez un concurrent ! Finalement on trouve les bureaux et on négocie péniblement un aller simple vers Gili Air à 700K Rp par personne.

indonesie bali padang bai plage bateaux

Maintenant, direction notre hôtel, le Bejy Bai Resort (250K Rp au lieu de 700K en passant par Agoda). Tout au bout de la plage, il donne bonne impression. Grande allée donnant dans un superbe jardin, accueil au top avec petit cocktail de bienvenue. La chambre est spacieuse et la salle de bain parfaitement nickel. On est vraiment satisfait, même si l’hôtel donne l’impression d’avoir connu son âge d’or il y a une dizaine d’années et qu’il faudrait faire un peu d’entretien. Mais bon on s’en fout, on est juste là pour une nuit 🙂

indonesie bali padang bai bejy bay resort

indonesie bali padang bai bejy bay resort

On part retrouver nos amis néerlandais du taxi au Sunshine Bar. C’est un tout petit bar, pas loin des bureaux des compagnies de fastboat. L’ambiance est assez sympa, les serveurs sont souriants et après quelques bières on fait la connaissance d’une belge qui joue de la guitare et qui nous explique qu’elle revient souvent ici voir ses potes qui tiennent le bar et que c’est l’endroit le plus cool du coin. On la laisse à sa musique et on part chercher un endroit où manger. Le long de la plage c’est plutôt désert et on s’arrête au restaurant du Puri Rai. En gros c’est le seul resto ouvert avec du monde. C’est clairement un endroit à touristes (avec pizza, pasta et burger au menu). On commande local et même ça, c’est très moyen. Et en prime je prends un verre de vin rouge, dégueu. La soirée reste cool, on s’amuse bien 🙂

En rentrant à l’hôtel en titubant un peu, on aperçoit de nombreux chiens errants sur la plage, dont certains plus ou moins estropiés et se comportant bizarrement. On se demande s’il y a la rage dans le coin alors on se dépêche un peu, et d’autant plus que les moustiques sont de sorties! Hop au dodo!

<< Jour 6 – Pulau Padar – Kanawa – Labuan Bajo
>> Jour 8 – Gili Air

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *