Munich – Quartier Altstadt-Lehel (centre historique)

L’Odeonsplatz marque la limite entre le centre historique du quartier Alstadt-Lehel et le quartier Maxvorstadt. Cette place doit son nom à l’ancienne salle de concert Odéon. Sur cette place se trouve un bâtiment assez emblématique à Munich, le Feldherrnhalle.

C’est une grande loggia construite en 1844 sur le modèle de celle qu’on peut voir à Florence. Elle sert de trait d’union entre la vieille ville, et la grande avenue moderne Ludwigstrasse. Pourquoi le Feldherrnhalle est un lieu historiquement lourd pour la ville ?

Car c’est ici qu’en 1923, Adolf Hitler à la tête du nouveau parti Nazi, tente un putsch pour prendre le pouvoir à Munich. La police empêche facilement cette marche sur Munich et 16 partisans nazis sont tués dans les affrontements. Plus tard, en 1933, quand Hitler accède enfin au pouvoir, cet endroit sera sacralisé par un mémorial nazi, et toute personne passant à côté sera obligée de faire la salut nazi en l’honneur des martyrs du putsch.

De nombreux munichois prendront l’habitude de contourner ce monument et emprunteront une petite rue juste avant, la Drückebergergasse. Ainsi ils n’étaient pas obligé de faire le salut hitlérien. Une façon de protester comme une autre …

Des petits pavés dorés au sol rappellent sobrement cette histoire.

Sur un côté de l’Odeonsplatz, il y a la grande église Theatinerkirche (l’église des Théatins : les théatins, rien à voir avec du théâtre, c’est un ordre religieux fondé en 1524 est principalement dédié à l’éducation du clergé). On ne peut pas la louper avec sa façade couleur jaune assez inhabituelle! Sa construction débute en 1662. En 1690, elle est presque finie, les deux grandes tours sont là, mais pas encore la façade qui ne sera achevée qu’en 1768. Elle subit de gros dégâts pendant les bombardements de 1944 et elle sera rapidement reconstruite pour ré-ouvrir ses portes en 1955.

Dans cette église il y a le tombeau principal de la grande dynastie bavaroise, les Wittelsbach, avec 47 membres enterrés ici.

Il y a une grande sensation d’espace à l’intérieur de l’église. La belle coupole culmine à 71m de hauteur.

Plus d’infos sur le site officiel.

L’Odeonsplatz possède aussi une porte d’entrée donnant sur le grand parc Hofgarten, qui appartient au Palais Résidence. Pour accéder au parc, c’est gratuit. Pour visiter plus en détail le Palais Résidence de Munich, ça se passe ici 🙂

Le centre du quartier historique de Munich, c’est Marienplatz. Cette place est fondée en 1158. Elle ressemble assez à la grande place de Bruxelles. Pendant des siècles, des marchés et des tournois se sont tenus sur cette place. Encore aujourd’hui c’est un lieu très vivant, avec l’hôtel de ville, une énorme station de métro, des boutiques et restaurants tout autour et énormément des touristes. Les fans du Bayern viennent fêter les victoires ici, et en décembre il y a un incroyable marché de noël. Bref il y a toujours du monde ici 🙂

L’hôtel de ville, au nord de la place, on ne peut pas le louper! C’est le Neues Rathaus, le « nouvel hôtel de ville ». L’ancien hôtel de ville est juste au bout de la place. Le Neues Rathaus malgré son apparence est assez récent, il est construit dans un style néogothique entre 1867 et 1905. Il fait 100m de long. L’administration de la ville s’y installe en 1874. Il est possible d’aller tout en haut de la tour, sur une plateforme d’observation, à 85m de hauteur (et on y va en ascenseur, 4€ 😉 )

Il est aussi possible de visiter l’intérieur de la mairie en se joignant à des visites guidées. Le rez de chaussé est occupé par la grande brasserie Ratskeller.

Pendant votre séjour à Munich, venez au moins une fois voir LE spectacle. Ça se passe à midi et à 17h sur la place. Il suffit de lever le nez vers un balcon de la tour. Depuis 1908, tous les jours, pendant 12 minutes, des personnages s’animent au son des 43 cloches du carillon de la tour. Le spectacle décrit un mariage royal célébré en 1568 et le tournoi qui a eu lieu en son honneur, ainsi que la danse des taverniers et fabricants de tonneaux pour célébrer la fin de la peste.

Un peu délaissée au milieu de la place, il y a la Mariensäule. C’est pourtant cette colonne qui donne son nom à la place, avec une statue de Marie à son sommet. Elle est érigée en 1638 pour célébrer le départ des troupes suédoises après la Guerre de Trente Ans.

Si vous êtes attentifs, sur le côté gauche du bâtiment, vous apercevrez peut être un dragon qui escalade la façade 😉

A l’est de Marienplatz, il y a Altes Rathaus (l’ancien hôtel de ville). Il date de 1480. Pourtant en le regardant on le croirait plus récent que le Neues Rathaus. Il a été en partie reconstruit après les bombardements de 1944.

Deux belles églises sont juste à côté. Tout d’abord Peterskirche (l’Église St Pierre). C’est la plus ancienne église de Munich. Elle date de 1294, mais est reconstruite après un incendie en 1327. On lui rajoute plus tard un clocher de 92m de haut.

Elle est elle aussi bien endommagée par les bombardements, et refait peau neuve en 2000. Dans l’église, vous pourrez voir un squelette richement décoré de dorures et de bijoux. C’est celui de Ste Munditia, une martyre chrétienne romaine du IVe siècle, dont les reliques ont été ramenées à Munich en 1675. Cette coutume d’exposer des squelettes dans les églises est assez répandue en Bavière.

La seconde église historique, c’est Heiliggeistkirche (l’Église du St Esprit). Elle date de 1392 et sera redécorée en style baroque plus à la mode au XVIIIe siècle.

Un hospice était rattaché à l’église, mais il est démoli pour faire de la place pour le Viktualienmarkt. C’est le grand marché au cœur de la ville (il se tenait sur Marienplatz jusqu’en 1807). En plus du marché traditionnel, il y a plein de petits stands pour grignoter tout et n’importe quoi. Le lieu est assez populaire et touristique. Un endroit sympa pour grignoter de la charcuterie avec une bonne bière 🙂

Un autre lieu emblématique du quartier, c’est la Hofbräuhaus (Platzl 9). Son histoire remonte au XVIe siècle. A l’époque, tout la bière consommée en Bavière est importée et ça coute terriblement cher. En 1589 le duc Guillaume V décide de créer une brasserie à Munich, la Hofbräu. C’est le succès, la bière coule à flot, et les caisses de la Bavière se remplissent !! C’est sans doute la taverne la plus connue au monde. Chaque jour, près de 35.000 personnes viennent y boire un Mass (la chope de 1L) au son d’un orchestre bavarois. Régulièrement, on se lève tous pour chanter et trinquer avec les voisins de tablée 🙂

Les habitués ont mêmes leurs chopes gardées sous clé et peuvent payer en utilisant des jetons, qui seront toujours valables quelque soit les augmentations de prix, pratique! Le bâtiment n’est pas le plus joli de la ville, l’ambiance n’est probablement pas la plus typique non plus car beaucoup de touristes, mais c’est indiscutablement un lieu ancré dans l’histoire de Munich et ça vaut vraiment le coup d’y aller au moins une fois pour trinquer 🙂
Plus d’infos ici.

Un autre endroit à visiter dans le centre historique, c’est la Frauenkirche, la Cathédrale Notre-Dame de Munich. C’est la plus grande église de la ville et un des emblèmes de Munich. On la repère de loin avec ses 2 grandes tours de 99m de hauteur (il est d’ailleurs interdit de construire des bâtiments de plus de 100m de haut à Munich). Sa construction tout en briques, commence en 1468 pour s’achever en 1525. Suite aux bombardements de 1944, le toit s’effondre et une tour est détruite. La restauration est achevée en 1994.

L’intérieur est assez dépouillé. Il y a une curiosité à voir, à l’entrée de la cathédrale : une trace de pas sur carrelage. C’est le célèbre « pas du diable ». Selon la légende, l’architecte manquait de fond pour la construction de l’édifice et le diable conclut un pacte avec lui s’il bâtissait une cathédrale sans fenêtres. Quand les travaux sont finis, le diable rentre et ne voit pas de fenêtres. Il est satisfait de son mauvais tour joué à Dieu. Et en faisant un pas de plus, il se rend compte que la cathédrale a bien des fenêtres, mais d’où il se trouvait, elles étaient toutes masquées par les colonnes. De colère, il tape du pied et disparait dans un courant d’air.

Depuis, il ne reste plus que l’empreinte de son pied et un courant d’air qui souffle sans arrêt dans les rues autour de la cathédrale 🙂

On peut aussi admirer le cénotaphe de l’empereur Louis IV mort en 1347.

Tout proche de la cathédrale, il y a un petit lieu insolite, sur Promenadeplatz, au milieu des lignes de tramway : le mémorial ‘officiel’ à Mickael Jackson, au pied d’une statue qui n’avait rien demandé à personne 🙂

Un autre endroit insolite à découvrir à Munich, c’est sa fameuse vague pour faire du surf ! Oui vous ne rêvez pas, Munich possède un spot de surf au bord de l’avenue Eischbachbrücke, en plein centre-ville. Toute l’année (et légalement depuis 2010), on peut surfer la vague qui se trouve juste derrière le pont de la rivière artificielle Eisbach. Elle est alimentée par le fleuve Isar et elle traverse le grand parc Englischer Garten. Depuis les années 70, les surfers se sont appropriés cette vague devenue mondialement célèbre.

L’Englischer Garten, situé juste derrière, c’est un des plus grands jardins paysagers du monde. Il fait 375 hectares, il est plus grand que Central Park. C’est un véritable poumon vert pour la capitale bavaroise. Il est ouvert au public depuis 1792 et s’inspire des jardins anglais qui sont à la mode en Europe à cette période.

Préférez le vélo pour vous y promener, car le parc est vraiment immense. En plus des immenses pelouses à pertes de vues entourées par de grandes forêts, on y trouve quelques lieux intéressants. Par exemple le Monopteros, un temple circulaire de 16m de haut, construit en 1836.

L’endroit le plus emblématique de l’Englischer Garten à mon avis, c’est la grande Tour Chinoise, Chinesischen Turm. C’est une pagode en bois de 25m de haut construite en 1790. Elle a brulée à plusieurs reprises et la version actuelle reconstruite à l’original date de 1952. Par beau temps, la Tour Chinoise accueille le deuxième plus grand Biergarten de Munich avec une capacité de 7.000 places assises.

En prolongeant votre balade jusqu’au pont St. Emmeram Brücke tout au nord du parc, vous aurez une jolie vue sur l’Isar, et vous aurez vraiment du mal à croire que vous êtes en plein cœur d’une des plus grandes villes d’Allemagne!

Si vous avez encore soif de culture et d’histoire dans le quartier historique, vous pouvez aussi visiter le Musée National de Bavière (Bayerisches NationalmuseumPrinzregentenstraße 3) fondé en 1855. Il accueille la collection de la famille régnante de Bavière, les Wittelsbach, donnée par Maximilien II.

Ce musée est très riche et sa collection de sculptures en ivoire est particulièrement réputée. Plus d’infos sur le site officiel.

Pour continuer la balade à Munich 🙂

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *