Honfleur

Et si on allait à la plage ? En Normandie ? Allez hop en route direction Honfleur, qui est une destination ultra-visitée, et pourquoi ça ? et bien car c’est joli quand même non ? 🙂

(pour se garer, hop le long du boulevard Charles V, c’est parfois un peu éloigné mais on trouve vite une place)

Place du marche devant le clocher de l eglise sainte catherine a honfleur

L’église Ste Catherine (la plus grande église en bois de France) et son clocher séparé sont à voir.

Le vieux centre et rempli de ruelles pavées et de maisons centenaires frôlant parfois la ruine.

statue vierge honfleursculpture en bois peint dans les rues de honfleur

 

 

 

 

 

 

 

Ne manquez pas de passer au 25 rue de la Foulerie, à La Forge, un lieu un peu fou dédié à la création en tout genre 🙂 (vérifiez bien pour les visites, c’est souvent fermé)

lieu de creation la forge a honfleur

Le port est bien sur LE passage obligé. Toutes les façades sont colorées et c’est surement plus sympa à voir que sur cette photo où ça manquait un peu de ciel bleu.

couleurs au port de honfleur

Le Jardin des Personnalités permet de faire une balade sympa un peu à l’écart du flot de touristes agglutinés autour du port.estuaire honfleur avec vue sur le havre

Un chemin le long de l’estuaire permet d’offrir une jolie perspective sur le Pont de Normandie.vue sur le pont de normandie depuis honfleur

Le mauvais temps a un grand avantage, c’est qu’on assiste parfois à de très beaux spectacles, juste après une averse 🙂plage du butin a honfleur

Il suffit de pousser un peu plus loin à la plage du Butin, avec le Manoir des Impressionnistes qui profite du coucher de soleil comme vous.

Le Havre en face vous invite (ou pas) à venir la visiter.

Etretat

Un petit week-end au bord de la mer, ça fait toujours plaisir, et les falaises c’est toujours impressionnant! Allez hop, en route pour Etretat !

Les falaises d’Etretat font partie des joyaux de la France et il faut vraiment y aller au moins une fois. Qu’importe la météo, c’est beau! et c’est peut être même encore plus beau quand les éléments se liguent contre vous.

Il pleut? c’est simple, vous êtes déjà mouillés de toute façon, alors autant aller se baigner!

baignade etretat sous la pluie

Si vous avez un mot du médecin et que vous ne pouvez pas vous baigner quand il fait 12°C le plan B consiste à se réfugier dans l’huitrière … mais de quoi parle-t’il ?

Mais du restaurant panoramique (et pas si cher), et où le repas qui s’achève à coups de calva vous mettra d’aplomb (ou presque) pour explorer les environs.

restaurant l huitriere etretat

Le sentier le long des falaises peut s’avérer dangereux, gardez la tête froide et faites attention, vous êtes surveillés.

mouette sur la falaise etretat

Le parc à huitres creusé par M. Belvert  pour Marie-Antoinette en 1777.

parc huitres etretat

Le trou de serrure

Si vous êtes en jambe ou si vous êtes coincés par la marée, tentez l’échelle … bon courage !

echelle etretat

Et surtout, profitez du spectacle !

etretat falaises

falaises d etretat

plage galets etretat

 

Zoo de Beauval

Le zoo de Beauval mérite bien un article a lui seul. Il est régulièrement classé dans le Top 10 des zoo dans le monde et sans conteste le numéro 1 en France.

Créé en 1980, il est dirigé par la même famille depuis les débuts, et ne cesse de s’agrandir. A l’heure actuelle il couvre plus de 35 hectares et héberge 3.000 animaux répartis sur plus de 600 espèces. Et parmi elles, des espèces que vous verrez difficilement ailleurs. Et une moyenne d’un million de visiteurs par an. Voila, c’est du lourd ! 🙂

Pour y aller c’est facile, dans le Loir-et-Cher vous trouverez un peu partout des panneaux indiquant la direction. Sinon, c’est au sud de Saint-Aignan.

Tous les environnements sont présentés : la serre des grands singes, le vivarium des reptiles, la grande serre des oiseaux, la serre tropicale des gorilles et des lamentins, la plaine africaine, la bassin des otaries, la serre australasienne, la plaine des éléphants, la plaine asiatique, les hauteurs de chine, le théatre naturel pour le show des rapaces, etc …

rhinoceros au zoo de beauval

tigres blancs au zoo de beauval

ratons laveurs au zoo de beauval

grue au zoo de beauval

Évidemment la star actuelle, c’est le bébé panda (et les parents bien sur). Les pandas sont propriétés de l’état chinois et sont seulement « prêtés  » au zoo.

panda au zoo de beauval

Panda et bambous au zoo de Beauval

Une chose qui marque dans ce zoo, c’est l’espace et l’impression d’environnement naturel. De nombreuses personnes qui sont pourtant contre l’idée de zoo repartent avec un bon souvenir de Beauval. Ce n’est pas pour rien que ce zoo participe activement à des programmes de repeuplement d’espèces en danger, car la reproduction est facilité quand les animaux se sentent bien.

elephant au zoo de beauval

flamants rose au zoo de beauval

Et bizarrement, l’espèce animale qui est la plus couteuse pour le zoo, ce ne sont pas les pandas, ni les éléphants … mais les koalas ! car leur régime alimentaire en eucalyptus coute visiblement une fortune.

pelican au zoo de beauval

varan au zoo de beauval

iguane au zoo de beauval

panda roux au zoo de beauval

autruche au zoo de beauval

savane au zoo de beauval

Si vous ne devez voir qu’un zoo en France, c’est Beauval 🙂

Toutes les infos pratiques sur le site officiel : https://www.zoobeauval.com/

La demeure du Chaos

La demeure du Chaos, alias le Musée de l’Organe est un lieu à part. A quelques kilomètres au nord de Lyon, à St Romain au mont d’or.

C’est un musée d’art contemporain à ciel ouvert. Sur 9.000m² plus de 5400 œuvres sont accessibles. Évidemment le style ne plait pas tout le monde et cet endroit est menacé de fermeture depuis des années à cause de procédures judiciaires interminables entre Thierry Ehrmann l’actuel propriétaire, et la mairie de l’autre côté avec l’appui de la justice.
Et pourtant avec plus de 120.000 visiteurs par an, c’est un acteur majeur de l’expression culturelle et artistique de la région!

On y retrouve comme principales thématiques : la liberté d’expression, la lutte contre l’oppression de toute sorte, la religion et l’obscurantisme, la philosophie, l’ésotérisme,  la politique, etc …

Ce lieu est ouvert au public les Weekends et jours fériés, et c’est gratuit.

Mais ça ressemble à quoi ? et bien voyons plus bas, allez hop! en route pour la demeure du chaos!

demeure du chaos

demeure du chaos

demeure du chaos

demeure du chaos

demeure du chaos

demeure du chaos

demeure du chaos

demeure du chaos

demeure du chaos

demeure du chaos

demeure du chaos

demeure du chaos

demeure du chaos

demeure du chaos

demeure du chaos

demeure du chaos

Le mot de la fin pour Stéphane Hessel, ce grand homme :

Indignez-vous!

demeure du chaos

Venise

Venise la sérénissime, Venise la cité des doges, Venise la ville des amoureux, ah Venise, c’est pas un peu cliché quand même tout ça ? ça vaut le coup ou c’est un affreux piège à touristes retraités?
On va vérifier ça de suite, allez hop! en route pour Venise !

On y va comment ?

Pour y aller on hésite, l’Orient Express ça fait rêver non? Ah ça oui, 2 jours de train pour 2.000 Euros (l’aller simple), ça fait rêver mon banquier! On va plutôt se rabattre sur un petit low-cost ? ça tombe bien, y en a! (cela dit si le train vous intéresse, les infos sont ici 🙂 )

On atterrit à Trévise … mais, mais … c’est où Venise ? 25km plus au sud, il suffit de prendre le bus. Vous avez le choix, soit les bus ATVO (les gros bus bleus qui attendent sur le parking de l’aéroport) ou les autres les BARZI BUS. Je conseille ATVO, les horaires sont plus larges, c’est un peu plus lent ok (1h20 de nationale contre 40minutes d’autoroute), grosso modo le même prix (comptez 12€ l’aller ou 22€ l’aller/retour) mais ATVO vous dépose au parking Piazzale Roma, juste à côté d’un terminal de Vaporetto et de la gare Santa Lucia, vous faites 10m vous êtes déjà dans Venise ! Alors que Barzi fini au parking de Tronchetto, sur la zone portuaire loin la bas .. bon c’est une question de gout, mais nous c’est le gros bleu 🙂

Pour le logement, comme très souvent, Airbnb. L’idée initiale était de se trouver dans Venise même pour ne se balader qu’à pieds, mais la perle rare a annulé quelques jours avant et on s’est rabattu en urgence pour une chambre sur l’île du Lido, de l’autre côté de la lagune. C’était ça ou payer plein pot un logement de dernière minute dans Venise. Et en plus ça obligeait de devoir systématiquement prendre un vaporetto matin et soir pour faire le trajet Lido / Venise.
Et bien ce qui paraissait embêtant est au final une bonne option pour plusieurs raisons :
1) Ça vous oblige à prendre un pass journée ou plusieurs jours et vous n’aurez plus de scrupules à prendre un vaporetto dès que vous pouvez (car le billet à l’unité est assez cher 8.5 Eur contre 20€ la journée ou 30€ les 2 jours)
2) Les vaporetto c’est trop cool 🙂
3) Depuis le Lido, vous pouvez admirer des magnifiques coucher de soleil sur Venise .. ce que vous ne verrez jamais si vous restez à Venise
4) Il y a la plage au Lido
5) Les vaporetto tout le temps, c’est cool 🙂

sunset venise

Les vaporetto s’appellent comme ça car à l’origine ils étaient à vapeur. Ils sont exploités par la compagnie ACTV, il y a une quinzaine de lignes, ça dépayse pas vraiment du métro parisien (en terme de plan hein, le reste c’est juste un autre monde!)

vaporetto venise

Si vous arrivez avec des bagages et que vous ne pouvez pas aller à votre logement immédiatement, ça tombe bien, la consigne de la gare Santa Lucia est dispo pour vous laisser gambader les pieds légers (bon c’est un peu artisanal je trouve comme organisation, pas de casier, on donne à un monsieur, on a un ticket).

Et ensuite on fait quoi ?

venise

On se perd 🙂 C’est le kif à Venise, on ne peut que se perdre. Le plan du dédale de ruelles étroites est impossible à retenir, les noms des rues sont beaucoup trop longues, et mêmes les adresses sont dures à trouver car les numéros dans les rues ne correspondent pas car ils utilisent le mystérieux système des Sestiere. En gros chacun des 6 quartiers historiques de Venise possède des numéros qui ne peuvent pas se trouver dans un autre quartier, et donc seulement avec un numéro (et sans nom de rue) en suivant une organisation en spirale, on est sensé pouvoir se situer intuitivement dans Venise. Vous n’avez rien compris? Pareil pour nous 🙂 Donc on se perd, et le grand avantage de Venise, c’est que c’est assez petit, et rapidement vous arriverez sur un canal ou sur un arrêt de Vaporetto pour vous remettre dans le droit chemin. Pas d’inquiétude vous ne marcherez pas 2h dans la mauvaise direction, ou alors en spirale haha

venise

venise canal

venise

venise

venise

Et se perdre a toujours été la meilleure façon de tomber sur des choses inattendues. (ce qui n’empêche pas d’avoir un plan papier dans un coin où l’appli sur le téléphone pour dépanner avec le gps, au cas où)

Ce qui est assez amusant, c’est que Venise est bien sûr ULTRA-TOURISTIQUE, des artères sont blindées c’est la foule et le bruit, mais il suffit de prendre la première ruelle sur le côté et il n’y a plus personne, à part peut être un chat 🙂 C’est magique, un peu comme si plusieurs univers coexistent au même endroit.

A voir à Venise

Donc au fur et à mesure de nos ballades et sans véritable organisation, voici ce que je vous conseille

La Basilique Cathédrale Saint-Marc

Ok la Place St Marc je la classe beaucoup plus bas, mais la Basilique Cathédrale Saint-Marc et bien c’est juste la plus importante basilique de Venise et franchement, ça vaut le coup. Et c’est aussi ce qui a permis à Venise de devenir Venise. Tout commence il y a très longtemps quand la dépouille de St Marc est volée à Alexandrie par des marchands vénitiens et rapportée triomphalement en 828. A l’époque Venise était encore en concurrence avec Aquilée (sous domination germanique). Et celui qui détenait la plus grande relique sainte pourrait s’attirer le plus de pélerins, le plus d’influence et donc le plus de richesse. Venise a gagné. Et « officiellement » en 1053 le pape Pape Léon IX désigne Venise comme « nouvelle Aquilée » et l’histoire est lancée.

basilique st marc venise

basilique st marc venise

basilique st marc venise

En 1094, la construction est lancée pour faire une grande basilique en l’honneur de St Marc, et le doge qui lanca cette construction était aussi en place à Constantinople et fit venir les meilleurs artisans de l’époque et c’est pourquoi cette basilique est de style byzantin et qu’à l’époque ça a cloué le bec à tout le monde, c’était grand c’était beau et c’était Venise et puis c’est tout!

Pont Rialto

Sans doute le plus beau pont de Venise avec sa forme particulière. Jusqu’en 2008 c’était le seul pont enjambant le Grand Canal. Il date de 1591 et c’est aussi l’un des plus vieux ponts de Venise. Il aura fallut plus d’un siècle avant que Venise ne se mette enfin d’accord sur la construction de ce pont (qui remplace un pont en bois) sa forme et son financement. Mais maintenant, c’est un des ponts les plus célèbres du monde.
Il fait 48m et repose sur plus de 15.000 pilotis. Une grande allée centrale piétonne, et de chaque côtés des boutiques de parfumerie et de bijoutiers, et 2 petites allées piétonnes latérales pour traverser le pont plus rapidement.

pont rialto venise

Juste après avoir traversé le pont, vous arrivez sur la Ruga dei Oresi. C’est la foule, des petites échopes partout, aucun intérêt? Si, allez sous les arcades à gauche, et dans ce passage couvert déjà il y a moins de monde, mais au dessus de votre tête, il y a des fresques du XVe siècle. Voilà, c’est toujours plus sympa à regarder que le nez dans les échoppes de dessous de tables made in china 🙂

fresques venise

L’église Santa Maria della Salute

Visible de jour comme de nuit, cette église est un point de repère dans Venise. Elle a été construite après décision du Sénat si l’épidémie de peste qui sévissait en 1629 disparaissait. Chose faite, une des places les plus prestigieuses de Venise fut rasée, plus d’un million de pieux furent plantés et on commença la construction du monument. Près de 60 ans plus tard, l’église Santa Maria della Salute voit le jour.

eglise venise

eglise maria della salute venise

L’église suit un plan octogonal et est dédiée à la Vierge (qui trône au sommet du dôme). L’extérieur est richement décoré de statues et la porte est monumentale. L’intérieur composé de 6 chapelles et d’un sol recouvert de mosaïques à formes géométriques vaut le déplacement. Des œuvres de Titien sont visibles, comme la descente du St Esprit.

eglise maria della salute venise

La Place St Marc

Cette place devrait être être en première position, alors pourquoi ici?
Il y a trop de monde, vraiment trop, c’est agaçant et bruyant alors que tout le reste de la ville est plutôt calme et agréable. Et c’est un peu paradoxal pour une des plus belles places du monde, mais la place St Marc, c’est sale. Les façades sont noires de crasse. Autour du café Florian (le plus vieux café du monde), c’est noir-crado aussi. Dites donc les vénitiens, y a personne pour nettoyer un peu les murs ici ? 😛

cafe florian venise

En fait la Place St Marc je l’ai trouvé très belle la nuit après un orage. Une immense flaque d’eau recouvrait la place et les éclairages se reflétaient dedans et c’était desert. Beau-ti-ful.

place st marc venise

place st marc venise

Le Campanile de St Marco

D’une hauteur de quasi 100m. Il se visite mais on ne l’a pas fait, trop trop et trop de monde.

Pont des Soupirs

Il relie les anciennes prisons au Palais des Doges, et on le surnomme ainsi pour le dernier soupir que pousser le prisonnier avant d’être condamné et exécuté. Ce n’est pas mon pont préféré en fait, mais ça reste une des « attractions » de Venise.

pont soupirs venise et gondoles

Basilique San Giorgio Maggiore

Face à la place St Marc, sur la petite île San Giorgio Maggiore, cette basilique date du XVIe siècle. Elle est principalement réputée pour son campanile culminant à 63m et qui permet d’avoir une des plus belles vues sur Venise. Pour une modique somme de 6€ un ascenceur vous amène au sommet. C’est splendide et on a vraiment  l’impression de dominer la lagune.

parnoama venise

Et si le beau temps est de la partie vous pourrez même deviner les contours des côtes de la Croatie loin la-bas 🙂

Campo di ghettho Nuevo

La place de l’ancien ghetto de Venise. D’ailleurs le mot ghetto serait d’origine vénitienne et correspondait au quartier où les déchets des fonderies de canons, et en vieil italien fusion se disait getto, et en hébreu répudier quelqu’un se dit ‘get’. Alors lorsque les juifs de Venise furent condamnés à vivre dans ce quartier, le mot ghetto devint le terme pour décrire les zones imposées aux juifs.

ghetto venise

Cette place est réellement agréable, c’est tout ce que j’ai à dire, on s’y sent bien.

Église de la Madonna dell’Orto belle façade et une exposition de photos avait lieu dans le cloître.

eglise venise

cloitre eglise venise

Église Santa Maria Assunta aussi connue sous le nom de Chiesa dei Gesuiti car construite par les jésuites. Grande façade baroque avec les 12 apôtres. Intérieur très riche.

eglise venise

Marché aux poissons

Une halle animée au Campo Beccarie, pas loin du pont Rialto, pour le marché aux poissons.

A voir autour de Venise

Il faut prendre obligatoirement un vaporetto pour cette partie.

Burano

Une des plus belles balades autour de Venise. La petite île de Murano, c’est à peine 3.000 habitants mais un charme unique au monde.  Un village traversé par des canaux, au milieu de la lagune, où chaque maison est peinte d’une couleur vive. Il parait que c’est pour aider les marin pécheurs à identifier leurs maisons en cas de brumes, grâce à la couleur, dans le cas où ils ne sont pas daltoniens évidemment. Toujours est-il que c’est la version qu’on sort aux touristes 🙂
Burano a connu son heure de glorie grâce à la dentelle et son point de Burano renommé, mais visiblement la majorité des produits proposés à la vente (à bon marché) son made in China, comme à Murano.

burano venise

En tout cas c’est toujours aussi beau car chaque année, on impose aux habitants de repeindre leurs maisons de la même couleur. Même s’il n’y a pas de marin dans la famille. Mais le résultat est tellement agréable qu’on ne leur en voudra pas vraiment.

burano

burano

burano

La balade sur cette ile est super agréable. On a peut être eu de la chance car pour nous il n’y avait quasi personne alors qu’il parait que c’est une des destinations les plus visitées autour de Venise. Ah oui, faites attention à côté du clocher de l’église San Martino, il penche de plus en plus. Enfin je dis ça je dis rien 🙂

burano venise

burnao venise

Pour les restos etc .. on n’a pas testés alors je ne vous donnerais pas de bons ou mauvais conseils … 😉 Mais on a profité d’un retour sur Venise en plein orage, classe !

venise storm

Cimetière San Michèle

En 1804 Napoléon (et oui) décide que les petits cimetières autour des églises doivent disparaître (par mesure d’hygiène à cause de la lagune) et ordonne que 2 petits îlots soit transformés pour devenir une seule île où seront enterrés les vénitiens. En 1836 les travaux sont finis et depuis cette île-cimetière voit passer régulièrement des vaporettos-gondoles-corbillards ainsi que des touristes.

cimetiere st michel venise

Car cet île est belle, c’est le charme des statues mortuaires dans les cimetières. J’ai toujours été attiré par ces statues.

cimetiere san michele venise

cimetiere san michele

cimetiere san michele

cimetiere san michele venise

cimetiere san michele venise

cimetiere san michele venise
Les tombeaux des grandes familles côtoient les cases hlm des columbariums ou les étendues de tombes avec photographies couleurs du défunt et une autre du pape.

cimetiere san michele venise

Murano

murano venise

C’est l’île des souffleurs de verre. Historiquement, en 1201, par décret la cité de Venise a décidé de localiser toute l’activité des verreries sur cette petite île car il y avait trop de risques d’incendies avec les maisons en bois qui recouvraient la ville à cette époque. Pendant des siècles Murano a précieusement gardé les secrets de la fabrication de ses verres réputés dans toute l’Europe.
Aujourd’hui l’artisanat du verre est toujours ancrée à l’ile de Murano, même si une grande partie des verroteries proposées à prix modiques sont made in China. Personnellemment on n’est pas trop fan de ce genre d’objets, même si le travail du verre en soit, reste pour moi une source de fascination infinie 🙂
L’église San Pietro Martire (Saint-Pierre-Martyr) vaut le coup d’œil, et aussi pour son bénitier.

murano

murano

D’un point de vue « visite » je trouve que Murano est trop industrielle et moins belle à visiter que sa petite sœur Burano.

Insolite

Alors Venise, une des grandes spécialités, c’est les sonnettes d’immeuble et les poignées de porte!

sonnette venise

sonnette venise bender

poignee porte venise

Les système anti inondation sur les portes

anti inondation venise

Steet art … et oui même à Venise

venise street art

L’entrée du Burger King, discrète 🙂

burger king venise

A éviter ?

arnaque venise gondoles

Les gondoles. En fait tout dépend de votre vision des choses. Mais un petit tour de gondole à 90€ où on a vraiment l’impression que c’est « l’usine », avec les gondoles qui se suivent à la queu-leu-leu par le même trajet, ça fait moins rêver. Après si vous avez une demande en mariage à faire, c’est peut être intéressant hein.

Allez encore quelques photos pour rêver un peu … aie aie aie … bon en fait en écrivant cet article j’ai trop envie d’y retourner voilà 🙂 qu’il pleuve qu’il fasse soleil cette ville ça reste magique 🙂

venise by night

venise by night

venise by night

venise

venise sunset

Séjour réalisé en mai 2014

… La suite du séjour en Italie direction Florence …

Pise

Pise, là aussi une ville mondialement célèbre! Est-ce qu’il n’y a que la Tour à voir? Allez hop! en route pour Pise!

En l’occurrence ici c’était plutôt en train pour Pise. En effet, c’est la suite du séjour depuis Venise via Florence , et on continue de prendre le train, toujours via Trenitalia, pas cher rapide et efficace. On arrive à la Stazione Pisa Centrale.

Et ensuite ? et bien le timing était un peu serré et l’idée de venir à Pise était principalement du au fait que depuis l’aéroport de Galilée-Pise on avait un lowcost pratique pour rentrer en France, et c’était le prétexte à une rapide journée de balade.

Et au final on a l’impression d’être à Pise seulement en transit, entre un train et un avion et que la visite se résume à un rapide passage à la piazza dei Miracoli (la place des miracles). La traversée de la ville à pieds ne nous a pas laissé de grands souvenirs, et j’ai été un peu déçu en arrivant sur le site.

Et c’est un peu triste quand on sait que pendant plus d’un millénaire Pise a régné sur cette partie de la méditerranée, en possédant une des flottes les plus puissantes, en dominant tout le monde, à la conquête de la Corse, de la Sardaigne, de Carthage, et même contre Venise et Gênes. Et c’est bien cette rivalité de plus en plus forte avec Gênes qui signera la fin de son apogée en 1284 à la bataille de Meloria, et le déclin de cette cité. Les monuments de la Place des Miracles datent de cette époque.

pise

Maintenant, la Place des Miracles c’est « Bienvenue à touriste-land » et la Tour en elle-même ne m’a pas semblé si impressionnante que ça (mais après être passé par Venise et Florence en peu de temps, peut être que la comparaison n’était pas à son avantage). En tout cas, ce site est classé au patrimoine mondial de l’Unesco est mérite qu’on l’admire.

Tour de Pise

Construite en 1173 et 58m de haut. Dès le début de sa construction elle a commencé à pencher. De 1990 à 2001, la tour était interdite à la visite, car on craignait vraiment qu’elle s’écroule, et avec plus de 30 millions de visiteurs en 60 ans, ça aurait fait mauvais genre! Maintenant c’est bon, elle est « stabilisée » pour quelques siècles si tout va bien et on peut à nouveau monter à son sommet, et tenter l’expérience de Galilée (où l’idée était de lâcher du sommet des objets de différentes masses et prouver qu’ils atteignent le sol au même moment, mais cette expérience n’a jamais eu lieu et Galilée précisait au passage que cette expérience doit se faire dans le vide, mais les légendes ont la vie dure).
Malgré sa beauté, je n’ai que cette photo et on n’a pas cherché à la visiter.

Tour de Pise

Cathédrale de Pise

Construite de 1063 à 1118, dans un style roman-byzantin.

Cathedrale de Pise

Les monumentales portes en bronze ont été fondues en 1602 (pour remplacer les portes précédentes qui avaient été détruites dans un incendie en 1595).

porte de la cathedrale de pise

pise

Baptistère de Pise San Giovanni

Construite à partir de 1153, les travaux ont duré plus de 2 siècles et furent interrompus à de nombreuses reprises. Au fur et à mesure de sa construction on passe ainsi du style roman (en bas) au style gothique (en haut). Les finances étaient un peu dans le rouge et d’ailleurs la toiture n’est pas uniforme, d’un côté des tuiles et de l’autre des plaques de plombs. C’est tout de même le plus grand baptistère d’Italie (une circonférence est de 10m et une  hauteur de 55m).

Baptistere de Pise

Et ce monument est particulièrement réputé pour son acoustique particulière, il y a un écho incroyable si on se situe au centre. Enjoy the video :

 

Je me rends compte que ce que j’ai principalement pris en photo, c’est les gens. Car tout le monde est venu ici simplement de prendre la même photo. J’ai trouvé ça ridicule. Comme si tout le monde se contrefichait complètement de ce qu’il y avait autour, et qu’on a juste envie de faire sa photo Instagram et mission accomplie.

pise

bise a pise

pise

pise

pise

pise

pise

Souvenirs mitigés donc 🙂

Allez bye bye Pise on reviendra peut être un jour!

Séjour réalisé en mai 2014

Florence

Florence capitale de la Toscane, Florence une des plus belles villes d’Italie, berceau de la Renaissance italienne, possédant plus de 25% du patrimoine artistique italien et intimement lié à la célèbre dynastie des Médicis. On ne peut pas ne pas y aller. Alors hop! En route pour Florence!

Nous arrivons depuis Venise en train avec Trenitalia, facile pas cher et rapide, top, environ 2h confortablement installés 🙂 Depuis la gare de Firenze on remonte vers la Place de la Liberté pour prendre possession de notre petite chambre à l’hôtel Genzianella : cher et pas top, on vous conseille pas. Allez vite on sort d’ici et direction le centre ville historique.

Un petit café au soleil sur la tranquille place San Marco le long de via Cavour, la journée s’annonce belle. Enfin au bout de la rue, on arrivent immanquablement devant le monument le plus célèbre de Florence.

  • La Cathédrale Santa Maria del Fiore

Cathedrale Santa Maria del Fiore a Florence

Y a pas à dire, elle en impose. Elle est tellement grande qu’il est difficile d’avoir assez de recul même avec un grand angle 🙂
153m de long, 38m de largeur et 90m de hauteur du transept. Elle peut accueillir plus de 30.000 personnes ! C’est juste l’une des plus grandes églises du monde.

La construction débute en 1296 et se fini 140 ans plus tard en 1436 quand le pape Eugène IV la consacre. La façade en marbre néogothique ne date que de 1887. L’intérieur est plutôt sobre, mais il y a des marbres superbes au sol.

interieur cathedrale florence

Difficile de bien rendre les dimensions en image, mais les gens en bas sont vraiment minuscule vus d’ici.

La coupole

En 1418, la cathédrale n’a pas de coupole et il reste un énorme espace de 45m à recouvrir. Un concours public est lancé et c’est un véritable défi. Aucune coupole n’a jamais atteint ces dimensions, ni n’a été construite à une hauteur pareil. On ne sait même pas quels engins utiliser pour monter des tonnes de matériaux à cette altitude.

Celui qui gagne le concours, c’est Filippo Brunelleschi, et il constuira cette prouesse architecturale sans aucun échafaudage. Il y a de nombreux articles sur le sujet sur Internet si ça vous intéresse. Il reste encore des zones de mystère sur la façon dont cette coupole a vu le jour 🙂

Plus tard il fut décidé de peindre intégralement la coupole, et c’est Giorgo Vasari qui est choisi pour peindre ces 4.000m², ce qui en fait une des plus grandes fresques du monde.
Le thème choisi est le Jugement dernier, et plus on se rapproche et plus on peut voir les détails … ils avaient de l’imagination à l’époque 😀

Dome et fresque Cathedrale Santa Maria del Fiore a Florence

On peut visiter la coupole en montant 465 marches. Il vaut mieux ne pas avoir mais la vue panoramique sur Florence depuis le sommet vaut largement la montée.

Sommet Cathedrale Santa Maria del Fiore a Florence

Les coulisses du dôme. Il ne faut pas être claustrophobe.

coulisses dome florence

  • Campanile de Giotto

Lui aussi il en impose, il mesure 85m, et construit de 1334 à 1359 et on peut atteindre le sommet une fois qu’on vient à bout des 414 marches!

Campanile de Giotto a Florence

  • Baptistère Saint-Jean

Il est situé juste en face de la cathédrale. Sa construction remonte au IVe siècle, c’est un des plus anciens monuments de la ville (même si la coupole ne sera vraiment finalisée qu’au XIVe siècle). Personnellement j’ai adoré cette coupole octogonale et dorée, recouverte de fresques byzantines.

Coupole baptistere st jean florence

  • Portes du Paradis

Réalisées en 1425 et 1452. Ce sont les portes de la façade du Baptistère. C’est l’oeuvre de Lorenzo Ghiberti . Elles sont tellement belles et réussies que Michel Ange les surnommera les Portes du Paradis et le nom est resté. Le grande peintre Vasari la décrit comme

« la plus belle œuvre qui se soit jamais vue au monde, tant chez les Anciens que chez les Modernes »

En 1966, les panneaux de bronze doré ont été abîmé à cause d’une crue du fleuve l’Arno. Les portes actuellement en place sont une copie. Les portes originales, après 27 ans de restauration, sont à l’abri de l’humidité derrière une vitre blindée et on peut l’admirer au Musée de l’Oeuvre de la Cathédrale, tout près.

porte paradis florence

  • Palazzo Vecchio

Le Pallazo Vecchio c’est un palais-forteresse et c’est aussi l’hôtel de ville de Florence. On l’a appelé comme ça, le palais « vieux », quand les Médicis sont partis s’installer de l’autre côté de l’Arno, dans le palais de Pitti.

Au XIIIe sicèle Florence a décidé qu’il fallait un palais qui en impose, qui montre sa puissance. C’est réussi. La tour culmine à 94m.

Palazzo Vecchio Florence

C’est la plus importante place touristique de Florence et c’est ici que se déroule les grandes célébrations. On y trouve de magnifiques statues.

fontaine neptune florence

fontaine neptune florence

La Fontaine de Neptune, oeuvre de Bartolomeo Ammannati (1565). Commandée pour le mariage François 1er de Médicis.

David florenceC’est une réplique du David de Michel Ange, l’original est dans la Galleria dell’Accademia

  • Loggia des Lanzi

C’est un petit musée à ciel ouvert avec des statues monumentales et incroyables que les Médicis ont voulu montrer au public.

hercules et le centaure florence
Hercules et le centaure Nessus, œuvre de Giovanni Caccini (1595)

enlevement sabines florence

L’Enlèvement des Sabines, œuvre de Giambologna (1583)

Hercules persee meduse a florence

Persee et la meduse florence

Persée tenant la tête de Méduse. Cette sculpture en bronze de Benvenuto Cellini (1554) et elle est considéré comme un des chefs d’œuvres de la renaissance. Impossible à réaliser en marbre à cause de sa taille et des éléments fins à réaliser, il choisit de la réaliser en bronze et de la couler en une seule fois et c’était une prouesse car personne n’avait jamais fait ça depuis l’antiquité. La statue est creuse sinon elle aurait été trop lourde. Le moule fut enterré devant le four construit spécialement pour l’occasion. Le jour de la fonte où 2 tonnes de bronze devait couler dans le moule, le toit de l’atelier a pris feu, la pluie menaçait de rentrer dans le moule, le couvercle du four a explosé et le bronze a faillit ne jamais couler car il se refroidissait. Puis l’installation s’est réalisé en secret et ce n’est que le jour J que la bâche a été retirée devant toute la ville de Florence réunie sur la place. Ce fut un triomphe. Il aura fallut 9 ans pour réussir cet exploit.

Hercules et Cacus, oeuvre de Baccio Bandinelli (1534)

  • La Galerie des Offices

Ce palais regroupe des milliers d’oeuvres sur plus de 8.000m², avec entre autre La Naissance de Vénus de Botticelli ou le David de Michel Ange, ce musée est un MUST à visiter.

Tribune nacre Florence

La Tribune des offices, avec sa coupole recouverte de nacre.

  • Corridor de Vasari

Depuis la Galerie des Offices, ce long couloir de plus de 1000 m qui surplombe les rues, permet de traverser le ponte Vecchio et rejoindre le palais Pitti sur l’autre rive. Les Médicis voulaient pouvoir passer d’un palais à l’autre sans être vu, sans escorte, incognito et sans risque d’attentas. Histoire d’agrémenter leurs déplacement, ce long corridor est aménagé en galerie d’art avec de nombreux portraits et bustes.

Corridor vasari Florence

Vue sur le pont

  • Ponte Vecchio

Ce monument construit en 1345 est à la fois un pont, une rue piétonne, une galerie marchande. Vous y trouverez de nombreuses boutiques de bijoux de luxe.

Ponte Vecchio

Par miracle le Ponte Vecchio échappe aux bombardements en 1944 car il n’était pas assez stratégique (les chars ne pouvaient pas l’utiliser). Les autres ponts de Florence n’ont pas eu la même chance.

Ponte Vecchio Florence

rameur florence

orage florence
Ciel d’orage à Florence … ho ça tombe bien, il y a le Palais de Pitti juste là, vite à l’abri !
  • Palais Pitti

Le Palais Pitti, était en 1458 à l’origine la demeure d’un grand banquier florentin, Luca Pitti. Mais en 1549 la famille Médicis rachète le monument pour le transformer en véritable palais et y loger toute les familles régnantes de Toscane.

Au fil du temps, ce palais est rempli de milliers d’œuvres d’art et en 1919 il est officiellement ouvert au public comme musée. Le musée est immense et on s’est fait jeter dehors car on n’arrivait pas à en sortir 🙂 La aussi, il faut absolument y aller!

musee pitti florence

Palais Pitti Florence

  • Le jardin des roses

Le Giardino delle Rose, Jardin des Roses est sur la même rive que le Palais Pitti. On y arrive par la via dei Bastioni et la via San Salvatore al Monte. C’est un très beau parc d’un hectare, réalisé en 1865. Aujourd’hui il est spécialisé dans les roses (plus de 350 sortes de rosiers anciens sont présentés). Et le long des terrasses parsemées de statues modernes, on peut profiter d’une vue incroyable sur Florence.

jardin roses florence

Jardin roses florence
Remparts de Florence
  • Esplanade Michel Ange

Depuis le jardin des roses, on continue de grimper et on arrive à l’Esplanade Michel Ange. C’est une place en belvédère avec le point de vue le plus connu sur Florence. Elle est réalisée en 1869 par l’architecte Giuseppe Poggi.

La place est dédiée à Michel Ange et on installe plusieurs copies en bronze pour lui rendre hommage.

Place Michel Ange Florence

Vue sur Florence

  • Basilique San Miniato al monte

La Basilique San Miniato al Monte est construite en hommage au premier martyr de la ville, saint Miniatus. Il enseveli à cet emplacement au IIIe siècle. Charlemagne est d’ailleurs venu ici en pèlerinage, alors si Charlemagne est venu ici, je peux bien y aller! 🙂

Sa grande charpente en bois peinte vaut le coup d’œil (mais pas le coup de photo, il faisait trop sombre à l’intérieur)

Basilique San Miniato florence

  • Cimetière des Portes Saintes

Ce cimetière est juste à côté de la Basilique San Miniato al Monte. Les grandes familles de Florence ont leurs tombeaux ici, et encore une fois des statues magnifiques sont là. Les belles statues dans les cimetières, je kif!

cimetiere porte della sante florence

  •  Loggia del Bigallo

Cette très belle maison construite en 1358 est aussi le point d’info touristique. On a déjà vu pire 🙂

Loggia del bigallo florence

  • Societa Dantesca

Siège de la Société Italienne de Dante qui travaille à perpetuer son oeuvre.

Societa Dantesca Florence

  • Couvent Saint Ursule

L’ancien couvent Saint Ursule, Sant’Orsola est réputé pour être le lieu où serait morte la modèle pour le Mona Lisa de Vinci, et qui serait Lisa Gherardini. Toujours est-il qu’actuellement ses ruines sont recouverte de milliers de (faux) billets. Et c’est joli 🙂

Sant'Orsola Florence

Et au fait, on mange où ?

Un petit coup de coeur pour Acqua Al 2 (Via della Vigna Vecchia). Acceuil un peu froid au début mais restaurant en plein rush. On patiente avec un apéritif, un écran montre ce qui se passe en cuisine et c’est plutôt bon signe. La suite, c’est très bon, bien mangé bien bu et service très sympathique. Tellement qu’on y reviendra le lendemain, et cette fois, on est directement accueillit avec la bise et on repartira même avec une bouteille de vin de la maison en cadeau, ça fait toujours plaisir 🙂

Insolites 🙂

bustes florence
A un moment, la consanguinité, ça commence à se voir hein

statues et gargouilles florence

statue florence

Suite du séjour direction Pise …

Séjour réalisé en mai 2014

Morvan

Le Morvan, moi qui ne connaissait pas, ça sonnait bien mystérieusement. Et bien le Morvan, en fait c’est pas si loin de Paris, et il semblerait même que ce soit très sympa.
Une petite idée week-end?
Allez hop, en route au Morvan!

Et on va où ? Direction Lormes, à 3h de Paris en voiture.

Sur place, on s’installe pour une nuit au Camping Etang du Goulot dans un cadre sympa au bord du petit étang et avec une plage messieurs dames!

camping etang goulot a lormes

En ensuite ? Direction les Gorges de Narvau pas très loin d’ici. La bas une chouette petite balade, qui fait passer à côté de la Cascade de Narvau et de gros blocs de granit.

gorges narvau a lormes

Et pourquoi la-bas ? pour faire un peu d’escalade facile en pleine nature.

escalade narvau

Et sur la route, il faut aussi passer aux Grottes de Champ Retard. D’anciennes  carrières de pierres couvertes en activité jusque dans les années 30, et maintenant c’est une zone d’activité pour un parcours sensation à 15m du sol, avec une équipe sympathique. Et en prime hop! on fait un saut pendulaire.

grottes retard

grottes retard

saut pendulaire
Dans ces « grottes » il y a aussi des concerts et d’autres animations. Renseignez-vous 🙂

Et puis on passe par Vézélay aussi.

brasserie vezelay
Déjà pour sa brasserie de plus en plus réputée qui produit 15 bières. « Elles sont sans sucre, sans colorant, sans additif, non filtrées et non pasteurisées. Elles sont brassées dans le scrupuleux respect du Reinheitsgebot ou « décret sur la pureté de la bière » pris en 1516 en Bavière et qui précise les seuls ingrédients autorisés :
l’eau, le malt et le houblon (il n’était pas fait mention des levures, à l’époque inconnues). »
Visites et dégustations, plus d’infos ici

Vézélay c’est surtout un village sur le sommet d’une colline face aux monts du Morvan. C’est un haut lieu religieux du moyen-âge. En 882 les reliques de Marie Madeleine sont ramenées de Provence à Vézélay. La grande basilique Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay est construite en leur honneur entre 1120 et 1150. Elle réputée comme un chef d’œuvre de l’art roman.

basilique vezelay

L‘appel pour la 2e croisade en 1146 par l’abbé Bernard de Clairvaux a lieu ici. Et c’est aussi depuis Vézélay que les armées de Richard coeur de lion et de Philipe Auguste partent pour la 3e croisade en 1190. En 1267 le roi St Louis reprend les reliques pour les transférer à l’abbaye de St Maximim en Provence. C’est le début du déclin et après la Révolution elle sera utilisée comme carrière de pierres et sera quasiment détruite. En 1840 elle est entièrement rénovée par Eugène Viollet-le-Duc. En 1876, le pape Martin IV rend des reliques de Marie Madeleine à Vézélay. Elles sont volées en 1898 et retrouvées « miraculeusement » à Noel. En 1920, le Vatican fait de cette abbaye une Basilique et les pèlerinages peuvent officiellement reprendre. Depuis le monument est classé à l’Unesco et c’est le lieu le plus visité de Bourgogne avec plus de 800.000 visiteurs par an.
Si vous y allez au solstice d’été à midi, vous assisterez à un autre miracle. Les rayons de soleils à travers les fenêtres Sud créent des flaques de lumières régulières et parfaitement alignées au sol dans l’axe de la Basilique.

interieur basilique vezelay

Et par dessus le marché vous avez une vue magnifique sur la région depuis ces hauteurs.

panorama morvan vezelay

Voilà, le Morvan, c’est pas pour les morveux! (ok cette blague est complètement pourrie mais je n’arrive pas à m’en débarrasser, elle revient systématiquement). En tout cas ça donne bien envie d’y retourner pour découvrir d’autres trésors!

Vignes, vins et randos

Vignes, vins et randos, c’est quoi ? C’est un week-end de balades, de dégustations, de découvertes, à travers tous les vignobles du Val de Loire.

Allez hop en route pour Vignes, vins et randos!

Ça se passe chaque premier week-end de septembre. Il suffit d’aller sur le site : http://www.vvr-valdeloire.fr/

On choisit une « rando » le samedi et une le dimanche. Chaque année une quinzaines de cépages sont à découvrir dans des parcours toujours renouvelés, tout le long du Val de Loire, vous avez le choix, de Blois à Nantes. Une fois votre choix fait, vous inscrivez vos ami(s)s et c’est parti!

Le jour J sur place, on vous remet un verre, un porte verre, un sac, quelques fruits, et un quizz. Et ensuite, par groupe de 20-30 personnes, accompagnées de plusieurs vignerons et exploitants locaux, vous partez en balade à la campagne, à travers champ, le long des vignes, avec régulièrement des arrêts pour expliquer les méthodes de culture de la vigne, le travail du raisin. Il y a des visites de caves, des explications sur les méthodes utilisées, etc … Les randos ne sont pas très longues et accessibles aux petits comme aux grands, c’est plutôt des balades.

Et bien sur il y a des dégustations! Entre 3 et 5 arrêts par randos, et à chaque arrêt vous pouvez gouter et déguster plusieurs types de vins, tout en mangeant les meilleurs fromages locaux et les autres spécialités de charcuterie.

En fin de parcours vous arrivez au village « Vignes, Vins et randos ». Il y a des animations, des tirages au sort, de la restauration, et évidemment vous pouvez en profiter pour acheter directement aux vignerons les vins que vous avez préféré durant la rando.

Et tout ça pour 5€ et oui messieurs dames, 5€ ! alors à ce prix là, et pour la réelle bonne expérience de passer un week-end au soleil à travers les vignes en buvant du bon vin entre amis, ça n’a pas de prix! Alors hop hop hop, inscrivez vous à la prochaine édition!

Quelques exemples de randos réalisées

Touraine-mesland (Domaine de Rabelais – Onzain)

touraine-mesland vignes vins et randos

touraine-mesland vignes vins et randos

touraine-mesland vignes vins et randos

Vouvray (Château de Valmer – Chançay) <= un coup de coeur celui là 🙂

vouvray chateau valmer vignes vins et randos

vouvray chateau valmer vignes vins et randos

Et profitez en pour visiter le Loir et Cher au passage !

Photos des éditions 2014

Formentera

Formentera, qu’est-ce que c’est ? une petite île espagnole à 6km au sud de sa grande soeur Ibiza. Environ 11.000 habitants, 12 km de long sur 6 km de large.
Pourquoi Formentera ?
Car c’est une île préservée, il y a très peu d’urbanisation, du sable blanc, des eaux cristallines. La pureté de ses eaux est due à des grandes forêts sous marine de posidonie de méditerranée qui filtrent naturellement l’eau de mer.
Bon et si par dessus le marché une amie vous propose de l’accompagner car on lui offre un logement pour une semaine, ça ne se refuse pas 🙂 allez hop! en route pour Formentera !

Transport

Aerport Ibiza elvissaVol jusqu’à Ibiza. Le peu de temps passé à l’aéroport suffit pour savoir où on est, il suffit de regarder la majorité des gens autour de soit! Jetset clubbing c’est pas le genre de la maison, alors on se dépêche de trouver le bus qui nous amène jusqu’au port d’Eivissa et de là on achète un ticket de ferry pour une rapide traversée d’environ 30 minutes vers Formentera qui nous tend les bras. Le ticket peut s’acheter directement sur place mais pensez à vérifier les horaires et les disponibilités suivants les périodes, les ferry peuvent afficher complet.

L’arrivée se fait dans le port de La Savina, puis quelques minutes de taxi pour rejoindre notre logement à Es Pujols.Village es pujols

Pour se déplacer ensuite ? pas besoin de voiture, l’île est si petite que vous atteindrez l’extrémité avant d’avoir passé la 3e. Il vous reste le vélo, mais je vous conseille le scooter, de toute façon, il y en a partout et qui se louent en 5s pour un prix très abordable (par exemple chez Pujols Motor Rent, Carrer Punta Prima, qui était une connaissance).

Les plages

Plage es pujolsA Es Pujols, la petite plage qui donne sur l’illa de s’aigua dolça est la première que nous testons, à 20m de l’appartement, et c’est déjà magnifique, peu de gens et très photogénique. Un petit chemin de littoral aménagé permet de suivre la côte pour une petite balade à l’est.

Chemin a travers les dunes

A l’ouest on atteint la Playa de Levante.

Plage Illetas sable blanc

On continuant le long de la côté au nord ouest, il y a Playa de Illetas. Cette plage vaut largement le déplacement. C’est un long banc de sable blanc, avec l’eau turquoise à gauche et à droite : c’est magnifique.

Crique rocheuse eau pureLe reste de la côte nord est plutôt rocailleux et formé de minuscules criques, c’est aussi très beau et plus intéressant en snorkeling, par exemple à Calo de Sant Augusti.

Au sud la petite plage de Calo des Mort, enserrée dans une minuscule crique est un peu plus « difficile » d’accès, mais si vous avez la chance qu’il y ait peu de gens, c’est un paradis!

Plage mitjornPuis en longeant la côte sud vers l’Est, c’est la playa de Mitjorn, la plus grande de l’île (environ 4km de long). Elle est délimitée par quelques hotels à ses extrémités, et des sentiers aménagés pour préserver l’écosystème des dunes et leur fragiles végétations permettent de la parcourir intégralement, tout en rejoignant les bars et restaurants tout le long (comme le Blue Bar où tout est bleu, sauf les gens).
En me baignant sur cette plage, j’ai découvert 2 grands poissons d’une espèce inconnue et qui planaient lentement juste au dessus du fond sablonneux, avec de longues moustaches de poisson chat, des crinières de lézard et des nageoires en forme d’ailes pour se stabiliser, personne n’a voulu me croire et non ce n’est pas à cause du soleil ou des cocktails! (enfin je crois haha). Donc si jamais vous aussi vous apercevez ces poissons mystérieux, faites moi signe!

falaise cala saonaEt sur la côte ouest, comment ne pas parler de Cala Saona? Jolie plage tranquille, entourée de petites falaises qui se colorent en orange vif quand le soleil commence à se coucher, c’est sublime!

Bref, il y en a pour tous les goûts et vous trouverez forcément votre bonheur, l’essentiel est de retenir l’eau cristalline, le sable blanc, les poissons, le soleil, que du plaisir!

nudisme pas tres sexyAh oui une précision s’impose : le nudisme est autorisé à Formentera, donc ne vous étonnez pas si vous voyez des gens sans maillots à la plage … et vous aurez très probablement la (mauvaise?) expérience d’une plage parfaite où vous êtes les seuls à bronzer à 500m à la ronde, puis un couple de retraités allemands s’installent à côté de vous, se badigeonnent intégralement (!) de crème solaire et se jettent à l’eau.
J’avoue, ça m’a coupé l’envie de me baigner et j’ai changé de plage 🙂

A voir

Pour moi Formentera pourrait être renommée en « Farnientera ». Tout est rapide et facile d’accès et il faut très peu de temps pour faire l’île en long et en large, et le relief culminant à 81m ne donne pas des points vue époustouflants ou des randonnées vertigineuses, cependant on peut se régaler les yeux (et le reste) à divers endroits.

Panoramique de Formentera

Pensez à faire une halte à Es Calo pour voir les rampes en bois utilisées pour la mise à l’eau des barques de pêcheurs.

Es Calo rampe en bois pour pecheurs

Le marché « hippie » de Pillar de la Mola est réputé. Ensuite la lonnnngue ligne droite vous amène au phare de la Mola et ses falaises.

Phare de la mola

lezard au phare de la mola

L’autre phare, plus célèbre et celui de Barbaria. Il est sur l’affiche d’un très bon film espagnol d’ailleurs Lucia et le sexe . L’extrémité sud ouest de l’île, au cap Barbaria, au pied du phare, est LE spot à coucher de soleil. C’est un peu la course le soir sur la minuscule route pour arriver à temps et profiter du spectacle. En cherchant vous trouverez surement un rocher naturellement érodé en forme de petit canapé et dirigé plein ouest, c’est pas très confortable mais tellement agréable de se dire que mère nature nous a fabriqué une petite place exprès 🙂

Phare barbaria

coucher de soleil au phare c est le pied

Au nord de l’île il y a aussi les Salines qui sont protégées par l’Unesco.

les salines

Bref vous l’aurez compris la majorité de votre temps sera partagée entre choisir chaque jour une nouvelle plage magnifique où bronzer et se baigner dans une eau limpide et trouver les meilleurs endroits pour des couchers de soleil toujours plus impressionnants les uns que les autres! 🙂

coucher de soleil falaises

coucher de soleil sur la mer

Séjour réalisé début octobre 2010

Chassepierre

Chassepierre, c’est l’un des plus beaux villages de Belgique. Et il y a aussi chaque été un Festival international des arts de la rue, et ça aussi, on aime.

Alors pour ces raisons, on n’hésite pas, hop! en route pour Chassepierre !

Donc Chassepierre se situe en région Wallone, et finalement pas très loin de la frontière avec la France, juste après les Ardennes.

Le est village à flanc de colline est domine une plaine où la rivière le Semois décrit une large boucle. Le point de repère immanquable, c’est l’église Saint Martin et son fameux clocher.

Chassepierre

Le Festival international des arts de rue de Chassepierre existe depuis 1973. Il se déroule sur 2 jours mi-aout et attire plus de 30.000 personnes.

L’idéal pour en profiter, c’est venir planter sa tente au camping des Cabrettes, à 5 minutes à pieds du village. C’est assez folklorique, surtout si les champs sont embourbés et que les tracteurs viennent en aide aux voitures 🙂

Les nombreux spectacles se déroulent dans les rues du petit village, dans des cours intérieurs, dans la grande prairie le long de la Semois, etc …

Semois

Un festival d’art de rue, c’est tout à la fois : du théâtre, de la musique, de la jongle, de la voltige, des acrobaties, de la danse, des rires. C’est vivant, c’est informel, on s’assoit où on veut (et si on le peut), on improvise les journées en essayant de suivre son programme,  qu’on n’arrive finalement jamais à suivre, et on a des véritables coups de cœur 🙂

Compagnie les goulus à Chassepierre
Compagnie Les Goulus
Compagnie l'Art Osé à Chassepierre
Compagnie l’Art Osé, Jacqueline & Marcel

Et pour faire des pauses, il y a des espaces artisanats, des terrasses où manger et boire (ça pour boire, vous pourrez boire ;-)) mais toujours dans un très bon état d’esprit. On se prend même en photo avec la police!

Des grandes tentes permettent de s’abriter si par malheur il pleut, mais on n’est jamais vraiment malheureux avec une gaufre ou en buvant une bonne bière belge. Et ce n’est pas les nombreux stands avec la Chouffe à 3 Eur par exemple qui vont vous laisser assoiffé 🙂 N’hésitez pas non plus à gouter le fameux pâté gaumais, une spécialité culinaire locale, une sorte de tourte au cochon, très bon!

Plus d’infos, programme, etc .. sur le site officiel : http://www.chassepierre.be/fr

Les photos sont issues des éditions 2013, 2016 et 2017.

Réellement, venez! 🙂

Ah et puis sur la route du retour … n’oubliez pas de saluer Woinic, le plus grand sanglier du monde ! 🙂 sur l’autoroute A34 qui traverse les Ardennes. Fierté ou honte locale, au choix.

Woinic le plus grand sanglier du monde
Woinic