rome vatican

Vatican

Et si on allait visiter le plus petit état du monde ? Allez hop en route pour le Vatican!
Préparez vous à faire un voyage dans l’histoire et à en prendre plein les yeux!

rome vatican

Première étape, il faut aller à Rome, vous y êtes déjà? parfait. Ensuite, il faut aller au nord-ouest de la ville, traverser le Tibre, et emprunter la Via della Conciliazione. On ne peut pas la louper, c’est une imposante avenue de 420m de long et 40 mètres de large qui donne une perspective parfaite jusqu’à la Place Saint Pierre et la Basilique. Tout à l’air parfaitement à sa place depuis des siècles et pourtant non, cette avenue est toute récente. C’est Mussolini qui décide en 1936 de détruire tous les immeubles qui étaient ici pour créer cette grande avenue qui ouvre le Vatican sur la capitale romaine. C’est la rue de la Réconciliation, suite aux accords de Latran en 1929 qui réconcilient le Saint Siège et l’état italien, et créent ainsi la Cité État du Vatican.
Le Vatican compte un peu plus de 900 habitants sur une superficie totale de 0,439 km2, ce qui en fait le plus petit État au monde (et le moins peuplé).

rome vatican basilique saint-pierre

La Place Saint-Pierre

Au bout de l’avenue de la Réconciliation on arrive sur la Place Saint Pierre, face à la Basilique. Tout est gigantesque et démesuré. Il suffit de regarder la taille des gens sur les photos pour s’en rendre compte.
La Place Saint-Pierre actuelle remonte au pape Alexandre VII. En 1656 il décide de transformer complètement la place de l’époque pour en avoir une plus grande, plus majestueuse, avec des passages couverts et sans abimer les bâtiments déjà en place. C’est l’architecte sculpteur préféré des papes, Bernin, qui la réalisera de 1658 à 1667. Il dessine la forme actuelle sensée représenter les deux bras aimants de la mère de toutes les églises embrassant tous les croyants. On peut aussi y voir vue du ciel une forme de serrure et dont la basilique représente la clé. On reviendra plus tard sur ce symbolisme 🙂
Avec plus de 300m sur 200m, cette place peut accueillir plus de 300.000 personnes. Elle est entourée de 284 colonnes de 17 mètres de haut sur 4 rangées, et le tout est couronné de 130 statues.

rome fontaine place saint-pierre

Au centre de la Place Saint-Pierre se dresse l’obélisque du Vatican et deux grandes fontaines. Cet obélisque de 25 mètres de haut est chargé d’histoire, il a vu le jour en Égypte il y a 4.000 ans et a été déplacé une première fois d’Héliopolis à Alexandrie. En l’an 37 l’empereur Caligula décide de le faire venir à Rome, et pour ça le plus grande navire jamais construit à l’époque est mis à la mer (il fait plus de 100m de long et sera coulé ensuite pour servir de fondation au port d’Ostie). Une fois à Rome, l’obélisque trône au centre du cirque de Caligula, à quelques dizaines de mètres d’ici. Dans les arènes du cirque seront mis à mort des martyrs chrétiens, et vers l’an 67 ou 70, l’apôtre Pierre sera crucifié la tête en bas au pied de l’obélisque (la tête en bas car il ne se disait pas digne de mourir comme Jésus). Dans les siècles qui suivent, le cirque devient un jardin puis tombe en ruine, l’obélisque lui est toujours là, dressé et imperturbable. Sous le règne de l’empereur Constantin en 326 les ruines des gradins du cirque sont utilisées pour construite la première grande basilique du Vatican. Pendant plus de 1000 ans elle sera la destination des pèlerins chrétiens à Rome mais elle fini par tomber en ruine. Au XVIe siècle pendant la construction de la nouvelle basilique Saint Pierre, le pape Sixte Quint ordonne de déplacer l’obélisque pour le placer face à la future basilique. Il aura fallu presque une année entière en 1586 pour déplacer l’obélisque à son emplacement actuel. Plus de 900 hommes et des centaines de chevaux sont utilisés pour le redresser, le tout orchestré au son des tambours et des trompettes. Il y avait peine de mort pour celui qui parlait. En 1589, on retire le globe qui était au sommet (et qui contiendrait les cendres de Jules César) pour y installer une croix reliquaire contenant un morceau de la vraie croix.

rome vatican obelisque place saint-pierre

Une fois sur la place, cherchez cet emplacement au milieu des pavés. Une fois que vous y êtes, relevez le nez et regardez la place et les colonnes tout autour de vous.

rome vatican centro del colonnado

A cet endroit précis, le centro del colonnato, on a l’impression que les 4 rangées de colonnes n’existent plus mais qu’il n’y en a plus qu’une seule rangée unique. Ça ne va sans doute pas changer votre vie, mais ça vaut le coup d’être remarqué car quelqu’un a pensé à réaliser cette petite astuce il y a plusieurs siècles 🙂

rome vatican colonnes place saint-pierre

Ensuite on fait quoi ? on rentre directement dans la basilique ? et bien non, on sort de la place Saint Pierre, on évite soigneusement tous les vendeurs qui vous proposent des visites guidées sur mesure, des billets coupe files qui n’existent pas, bref l’habituel déballage de piège à touristes. On longe les remparts du Vatican vers le nord pour se retrouver devant l’entrée des Musées du Vatican.

Les musées du Vatican

Il y a en fait 12 musées réparties en 15 galeries et 1400 salles. C’est simplement une des plus grandes collections d’art du monde. C’est un des musées les plus riches que j’ai vu, c’est simple on a l’impression que chaque recoin du musée est couvert d’œuvres d’art du sol au plafond. C’est tellement rempli que je passerais « rapidement » sur ce qui a retenu mon attention 🙂 En tout cas, c’est pour moi une visite culturelle incontournable! Et pensez à venir tôt le matin.
Plus d’infos sur le site officiel.

L’entrée (inaugurée par le pape Jean-Paul II en 2002) se fait par un grand escalier moderne hélicoïdal.

rome vatican escalier entree musee

rome vatican escalier entree musee

Une fois arrivé en haut de l’escalier on a une jolie vue sur les jardins du Vatican avec le grand dôme de la Basilique Saint Pierre en arrière-plan.

rome vatican jardin

Ensuite c’est une profusion incroyables de statues, peintures, fresques et autres trésors que l’on découvre le long des galeries interminables. Personnellement j’ai tendance à prendre en photo les « insolites » 😉

rome vatican statues

On traverse entre autres la Galerie des cartes géographiques longue de 120m et qui regroupe une quarantaine de grandes cartes datant du XVIe siècle

rome vatican musee

rome vatican musee jesus
« Hey les gars, I’m back! »

Il faut régulièrement penser à lever le nez pour ne pas rater tous les chefs d’œuvres qui se trouvent aussi au plafond!

rome vatican musee

vatican musee plafond

Une salle des trésors où on n’ose même pas imaginer la valeur des bibles millénaires couvertes de dorures, les croix pleines de pierres précieuses, les différentes bagues ayant appartenu aux papes. Bling bling!

rome vatican musee tresor

Et ici le très beau plafond en trompe l’œil de la Salle des Papyrus.

rome vatican musee plafond-

La cour de la Pigne

Cette grande cour permet de sortir un peu de la foule et de prendre l’air. Le mot Pigne vient de Pina voulant dire « pin », car une énorme pomme de pin en bronze de 4 mètres de haut se trouve ici.

rome vatican pomme pin

Aussi bizarre que ça puisse paraitre l’origine de cette énorme pomme de pin n’est pas très précise. Il semblerait en tout cas que les paons en bronze eux, sont originaires du temple d’Adrien. L’énorme pomme de pin elle, aurait été au sommet du dôme du Panthéon. Le quartier du Panthéon se nomme d’ailleurs la Pigna. Toujours est-il qu’au moyen âge, l’ensemble était reconverti en fontaine devant l’ancienne basilique Saint Pierre et a été déplacé dans ce jardin ensuite. (et là on pourrait se poser la question « ok mais au fait pourquoi une pomme de pin?‘ et je vous laisse chercher par vous même les nombreuses théories et significations de la pomme de pin à travers les civilisations et les religions etc … très intéressant!)

Un peu plus loin il y a cette sculpture qui représente les armoiries du Vatican. La triple couronne du pape qui représente les trois pouvoirs : d’Ordre Sacré, de Juridiction et de Magistère. Une clé d’argent (pouvoir temporel) et d’or (pouvoir spirituel) croisés, et retenues par un lien, et qui sont aussi les clés des cieux que Jésus a donné à Saint Pierre «Je te donnerai les clefs du Royaume des cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux»

rome vatican armoiries

Contre un mur, négligemment posée là, la tête géante de l’empereur Auguste.

rome vatican tete

Au milieu du jardin trône cette étrange sculpture de 4 mètres de diamètre. C’est la Sphère dans la sphère (n°6) de l’artiste italien Arnaldo Pomodoro, spécialisé dans les pièces monumentales en bronze. Il y en a de nombreuses autres à différents endroits du monde.

rome vatican sphere

rome vatican sphere

Un petit aperçu du Musée Chiaramonti, où des milliers de statues héritées de l’Empire Romain sont présentées. Il y en a juste trop!  🙂

rome vatican galerie statues

Plus loin dans une cour octogonale il y a le Musée Pio Clementino qui regroupe des grandes et splendides statues grecques et romaines.

vatican patio octogonal

rome vatican patio octogonal

vatican fresque

Et dans une des chapelles autour de la cour, il y a la Salle Ronde avec au centre la grande baignoire de Néron en porphyre rouge taillée d’un seul bloc, mais personnellement, c’est la grande statue de Laocoon qui attire mon regard. Cette imposante statue qui date de 40 av JC et de presque 3 mètres de haut est découverte lors de fouilles à Rome en 1506 et elle est immédiatement achetée par le pape Jules II. En 1515 le roi François 1er essaiera de lui racheter mais en vain. Le pape Léon X en fera faire une copie en marbre qu’il gardera chez lui à Florence (on peut la voir dans la Galerie des Offices).

rome vatican laocoon

Et au dessus de votre tête le très beau dôme de la salle ronde.

rome vatican dome salle ronde musee

Il y a même une section réservée à l’art contemporain voulu par le pape Paul VI et dans laquelle on peut retrouver des peintures de Dali par exemple.

rome vatican musee

rome vatican dali

rome vatican musee

La Chapelle Sixtine

A un moment dans votre visite, en suivant le flux des visiteurs, vous arriverez dans un petit escalier étroit, et en passant une petite porte vous vous retrouverez dans la Chapelle Sixtine, tout simplement. C’est très coloré, vraiment. J’avais un peu l’impression d’être au milieu d’une grande bande dessinée recouvrant les murs et le plafond. C’est évidemment rempli de monde, et tout le monde mitraille de photos sans interruption. Et régulièrement un prêtre prend le micro pour rappeler aux visiteurs qu’on est dans un endroit sacré, un lieu de prières, qu’il ne faut pas faire de bruit, et que les photos sont interdites. Et ensuite tout le monde se remet à prendre des photos 🙂

rome vatican chapelle sixtine

Depuis le XVe siècle, c’est ici que se réunissent les cardinaux pour élire un nouveau pape. La chapelle est rénovée en 1480 sur les restes d’une chapelle plus ancienne, et elle aurait les mêmes dimensions que le temple de Salomon (41 mètres de long sur 13 mètres de large et 21 mètres de haut). Les fresques sur les murs sont réalisées jusqu’en 1483 par les meilleurs peintres de l’époque. C’est le pape Jules II qui passe ensuite commande en 1508 pour la décoration de la voute de la chapelle. C’est Michel Ange qui s’en chargera et pendant les 4 années qui suivent, il peindra la grande voute de la Chapelle Sixtine. Au centre se trouve la célèbre Création d’Adam où Dieu tend la main vers le premier Homme pour lui insuffler la vie.

rome vatican chapelle sixtine

De 1536 à 1541, alors qu’il a 60 ans, Michel Ange sera pratiquement obligé par le pape Clément VII de peindre la monumentale fresque du Jugement Dernier sur le mur de la Chapelle Sixtine, 16 mètres de haut sur 13 mètres de large. Le mur a d’abord été quasi intégralement peint en bleu en utilisant du lapis-lazuli, et ensuite près de 400 personnages ont été peints autour du Christ. L’œuvre a fait scandale à l’époque, car ils étaient tous nus! Un an après la mort de Michel Ange, en 1565, le peintre Daniele da Volterra (et accessoirement ami de Michel Ange) sera chargé de peindre des voilages par dessus les parties génitales visibles, et il sera surnommé « le culottier ».

vatican chapelle sixtine jugement dernier

Et cadeau pour vous, le bon plan du jour! Au lieu de sortir de la Chapelle Sixtine par la même porte que tout le monde, vous verrez au fond à droite un petit passage discret. Patientez quelques minutes et vous verrez qu’il s’agit d’une sortie utilisée pour les groupes uniquement. Maintenant l’astuce c’est de se greffer incognito dans un groupe de visiteurs où on vous ne repèrera pas immédiatement comme un intrus (car évidemment c’est surveillé!). Ensuite vous empruntez tranquillement le passage avec vos nouveaux amis d’un air le plus naturel et innocent possible. Le passage mène vers un escalier et ô magie, vous voici dehors, directement à une porte d’entrée de la Basilique Saint Pierre! Et voilà, en quelques minutes à peine, vous êtes dans la Basilique Saint Pierre!

rome vatican basilique saint-pierre

Si vous voulez y aller par la voie normale, il faut sortir du musée, refaire le tour des remparts et ensuite faire la queue pour enfin pénétrer dans la basilique et dans le meilleur des cas vous en avez pour une bonne heure! A vous de voir 🙂 Cette astuce « secrète » est évidemment interdite alors chut ! 🙂
L’inconvénient de ce passage, c’est que vous ne prendrez pas la sortie « normale » du musée, qui est un splendide escalier à double hélice, l’escalier de Bramante. Pour ça, il y a une parade. Quand vous entrez dans le musée, une fois arrivé à l’étage, ne continuez pas tout droit, mais prenez à droite, et à un moment vous arrivez en haut de l’escalier. D’ici vous prenez vos photos et vous repartez ensuite dans le sens normal de la visite. Du coup j’ai pas les photos car j’ai découvert cette astuce trop tard, punition divine sans doute 🙁

La Basilique Saint Pierre

Bim! la Basilique Saint Pierre! Avec 2.3ha de superficie, une hauteur de 137m, une longueur de 193m et pouvant contenir plus de 60.000 personnes, c’est la plus grande église catholique du monde. Comme on l’a vu un peu plus haut, il y avait une première Basilique avant celle ci, construite sous Constantin. Quand les papes rentrent d’Avignon en 1378 et reprennent possession du Vatican, cette basilique commence vraiment à tomber en ruine. Un projet de rénovation est d’abord envisagé et finalement on change d’avis, on rase tout et on construit plus grand et plus majestueux! La construction d’un tel bâtiment demande des moyens énormes et l’église en trouvera une partie en faisant le commerce des indulgences. C’est simple, il suffit de donner de l’argent à l’église pour racheter une partie de ses péchés et passer moins de temps au purgatoire. Pratique! Ce « commerce » sera une des causes qui décideront Martin Luther a rejeter l’autorité du pape et à lancer le protestantisme.

rome vatican basilique saint-pierre

Le pape Jules II pose la première pierre en 1506. Elle sera achevée 120 ans plus tard.
Les architectes se succèdent! Le premier plan est réalisé par Bramante. A sa mort, Raphaël prend le relais, puis c’est au tour de Peruzzi, Sangallo et Michel Ange qui concrétisera une bonne partie du plan de Bramante et achèvera quasiment la coupole. Puis plus tard Carlo Maderno modifiera le plan pour en faire une croix latine (la nef plus longue que le transept) et finalement Bernin.
Dès qu’on pénètre dans la basilique on est immédiatement écrasé par les proportions gigantesques du bâtiment. Et du sol au plafond, tout est richement décoré, c’est réellement réellement impressionnant, genre waouw!

rome vatican basilique saint-pierre

basilique saint pierre statues

vatican basilique saint-pierre

A gauche, le tombeau d’Alexandre VII réalisé par Bernin, avec la main de la mort qui sort de la tombe en tenant un sablier. A droite … et bien si quelqu’un a la signification de cette statue, je suis preneur!

rome vatican basilique saint-pierre

En 1624, le pape Urbain VIII demande à Bernin de construire dans la basilique un repère pour que les pèlerins trouvent la tombe de Saint Pierre au premier coup d’œil. Pas évident, il faut que ce ne soit pas trop petit pour ne pas faire ridicule, il faut aussi que ce soit suffisamment grand pour être visible mais sans boucher l’espace ou la visibilité … Finalement il choisit de faire un baldaquin, et de lui donner un côté élancé en faisant des colonnes torses. Le pape valide. Et comme il sera en bronze, et qu’il faut beaucoup beaucoup de bronze, il autorise Bernin à récupérer le bronze au Panthéon pour pouvoir fabriquer le Baldaquin. « Ce que les barbares n’ont pas fait, les Barberini l’ont fait ». Cette réalisation monumentale débute alors que Bernin n’a que 26 ans et sera achevée en 1633. Le baldaquin fait 29 mètres de haut. Seul le pape a le droit de célébrer la messe en dessous. Et sous ses pieds se trouve la tombe de Saint Pierre, le premier pape de la chrétienté.

vatican basilique saint-pierre

Au dessus du baldaquin, loin tout là haut, se trouve le grand dôme de la basilique, chef d’œuvre de Michel Ange. Avec 42 mètres de diamètre c’est un des plus grand dôme du monde. Sur tout le tour il y a écrit en latin « Tu es Pierre et sur cette Pierre je bâtirai mon église et je te donnerai les clefs du royaume des cieux ».

vatican dome basilique saint-pierre

En zoomant, on distingue les petites formes des visiteurs … ça donne une idée des dimensions!

vatican dome basilique saint-pierre

Ah, on nous montre du doigt quelque chose à voir!

vatican basilique statue

C’est le chœur de la Basilique avec le Saint Esprit tout au milieu.

rome vatican choeur basilique saint-pierre

vatican basilique saint-pierre

A l’entrée de la basilique, sur votre droite, ne loupez pas la Pieta de Michel Ange. C’est à l’origine une commande d’un cardinal français pour orner la « chapelle des rois de France » de l’ancienne basilique avec un monument funéraire en mémoire du roi Charles VIII mort en 1498. Pendant une année, Michel Ange va la sculpter à partir d’un seul bloc de marbre, et quand elle est présentée au public en 1499 c’est le triomphe. C’est la seule statue signée de Michel Ange.

rome vatican basilique saint-pierre pieta

La statue est protégée à l’abri d’une vitre blindée car en 1972 un déséquilibré l’a attaqué à coups de marteau, en arrachant le nez de la vierge et son bras gauche …

Voilà, on sort de la Basilique Saint Pierre … on vient de passer une journée à arpenter des couloirs, des salles, et fouler du marbre, qui a connu tellement d’histoire, vu tellement de personnages célèbres, d’intrigues et d’évènements historiques se jouer, que ça en donne presque le vertige. Dur de revenir dans le monde réel au dehors de la cité du Vatican.

vatican place saint-pierre

Allez au passage faites un petit coucou sur votre droite au garde suisse qui monte la garde dans sa petite guérite.

rome vatican garde suisse

Ah .. et avant de quitter les lieux, n’oubliez pas non plus de passer par la Poste du Vatican pour envoyer une petite carte postale à votre maman ou à quelqu’un qui collectionne les timbres 🙂

rome poste vatican

Et il y a encore tellement de choses à dire sur le Vatican, par exemple, la bibliothèque secrète, et si vous avez le temps, allez jeter un œil à la Prophétie des papes de Malachie 🙂 mais c’est une autre histoire.

En tout cas le Vatican, que vous soyez croyant ou non
ça vaut vraiment la peine d’y aller!

rome vatican

Et maintenant, si on visitait Rome?

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *