corse bonifacio

Corse – Bonifacio – Iles Lavezzi

Jour 4 – Bonifacio – Iles Lavezzi

Allez aujourd’hui on va à la pointe sud de la Corse, hop en route pour Bonifacio! J’ai été assez surpris en arrivant à Bonifacio, car pour moi, en Corse j’avais toujours appris : Bastia, Ajaccio, Bonifacio. Et donc je m’attendais un peu à voir une « vraie » ville. Et en fait non, pas du tout! Bonifacio c’est tout petit … et aussi c’est très beau 🙂 3.000 habitants à peine. On visite le petit port et la citadelle construite sur une cap (1600m de long sur 100m de large) et qui domine la mer du haut de ses falaises à plus de 80 mètres.

corse bonifacio

La ville aurait été fondée au IXe siècle par Boniface II de Toscane qui lui a laissé son nom. Ensuite pendant plusieurs siècles, des guerres de suprématie font rage dans la méditerranée entre Pise et Gènes. Comme le port de Bonifacio est un endroit stratégique, la place est fortifiée par les génois qui y construisent une citadelle. En 1420 le roi Alphonse V d’Aragon fait le siège de la ville pendant 5 mois et abandonne car la citadelle ne se rend pas. En 1528 la peste décime complètement la population en tuant 4300 habitants sur 5000! … et en 1553 alors que la ville se remet à peine de cette épidémie, le corsaire turc Dragut s’empare de la ville et la pille. Et la suite de son histoire est pleine de péripéties et j’avoue que c’est assez long à résumer alors je m’arrête ici 🙂

Nous arrivons au petit matin au port de Bonifacio, on prend un bon café, on regarde les excursions possibles et on prend notre ticket pour un petit tour en bateau (Circuit n° 2 : découverte de la réserve naturelle des iles Lavezzi + les grottes marines et falaises de Bonifacio) avec les vedettes Thalassa. Allez on embarque! En sortant du port sur le bateau, on découvre les impressionnantes falaises de calcaire tout autour de Bonifacio.

corse bonifacio

corse bonifacio

On voit ici l’Escalier d’Aragon. Comme les légendes ont la peau dure, cet escalier aurait été creusé en une nuit par les troupes du roi d’Aragon lorsqu’il faisait le siège de la ville en 1420. Wouaw! Bon en réalité, il s’agirait plutôt des moines qui auraient taillés cet escalier de 187 marches pendant des années pour accéder plus facilement à une petite source d’eau qui se situe au pied de la falaise, le puits Saint Barthélemy (qui n’est plus utilisé). Mais bon, un escalier creusé miraculeusement en une nuit, ça en jette!

corse bonifacio

Et maintenant, on s’éloigne des falaises, Cap sur les îles Lavezzi!

Au bout d’une vingtaine de minutes, on débarque sur ces iles qui sont le point le plus au sud de la France métropolitaine. C’est un petit archipel de 6 ilots granitiques d’une superficie de 55 hectares. Pour la visite il faut savoir : il n’y a pas de commerce, pas de point d’eau, pas de poubelles et pas d’ombre. Alors n’oubliez pas de prendre tout ce qu’il faut avec vous! 🙂 et respectez la nature! C’est une réserve naturelle depuis 1982.
Il n’y aucun habitant sur l’ile et pourtant il y a 2 cimetières. Pourquoi ? Et bien le 14 février 1855 la frégate la Sémillante est prise dans une tempête et fait naufrage sur les nombreux récifs autour des iles Lavezzi. 800 marins et soldats se noient et 500 corps seront repêchés … c’est un des plus terribles naufrages de la marine française. Les corps sont enterrés dans les 2 cimetières. Un petit phare a été construit sur l’ile après cette tragédie.

corse lavezzi

Mais revenons à des choses plus agréables, et donc une fois sur place, on se promène librement de criques en criques, on bronze sur les plages incroyables entourées de blocs de granits imposants, et on se baigne pour observer les poissons dans l’eau cristalline. Et on passe une très bonne journée 🙂

corse lavezzi

La Sardaigne est juste en face de l’autre côté, presque à portée de main. Il suffit de parcourir 11 petit kilomètres et on y est! Mais on est bien ici alors on y reste. En plus on la chance de n’avoir pas beaucoup de monde sur place, l’ile est presque à nous tous seuls!

corse lavezzi sardaigne

Bon alors il faut quand même faire attention à l’heure qui tourne car si on loupe le dernier bateau, c’est foutu, on ne pourra pas quitter l’ile! Pour nous, le retour ne se fait pas dans de très bonnes conditions. On a fait la traversée probablement le seul jour de l’année où il y a eu de la pluie, et ça secouait assez. Et petite info supplémentaire pour la traversée en bateau : les derniers sièges au fond à la proue, c’est la douche assurée! les gens rigolent au début, mais au bout d’une heure c’est plus du tout les mêmes têtes 🙂

Et oui le retour est plus long, car on fait un détour le long de l’ile de Cavallo. Bien qu’elle fasse partie de l’archipel des iles Lavezzi, cette ile ne fait pas partie de la réserve naturelle. Et pour cause, depuis les années 70, des grosses fortunes sont venues s’installer sur ce petit ilot et ont fait construire des villas splendides. D’ailleurs pendant qu’on passe à côté de l’ile on vous explique avec des bonnes blagues qui habite dans quelle villa 🙂 Il est possible de débarquer sur l’ile (par d’autres moyens que cette excursion en bateau) et d’accéder à la petite marina mais le reste de l’ile est « propriété privée », elle est surnommée l’ile des milliardaires.

Juste avant le retour à Bonifacio, et malgré la houle qui nous secoue beaucoup, le bateau arrive à s’engouffrer dans la grotte du dragon, ou la grotte du Sdragonato. Déjà foncer vers la falaise et arriver à pénétrer dans une grotte en bateau (en frôlant vraiment les parois), c’est plutôt sympa, mais une fois dedans en levant les yeux, c’est la surprise, on voit la Corse dans le ciel! La nature fait vraiment bien les choses 🙂

corse bonifacio

Vous voyez bien là, le trou dans le plafond, la forme de la Corse quoi, mais si! 🙂

corse bonifacio

Pour sortir de la grotte c’est le même challenge, attendre le bon moment quand la houle pousse vers la sortie, un coup de turbo et hop on passe (encore une fois de justesse).

De retour à Bonifacio, c’est le bon moment pour emprunter un petit sentier et longer tranquillement les falaises. C’est le bon endroit pour profiter du paysage, de la mer …

corse bonifacio

corse bonifacio

corse bonifacio

Et c’est aussi le bon spot pour avoir la vue du coucher de soleil sur Bonifacio! 🙂

corse bonifacio

Le soir tombe, on a faim et on ne visitera pas grand chose d’autre de la citadelle. Il est déjà trop tard pour descendre l’escalier du roi d’Aragon qui est fermé. On déambule un peu au hasard dans les rues. On fini par s’arrêter à la terrasse du restaurant la Cantina Doria, je craignais vraiment être tombé dans un resto attrape-touriste avec sa déco « traditionnelle » surchargée et ses plats « locaux ». Finalement le repas s’est plutôt bien passé, on a peut être eu de la chance 🙂

corse bonifacio

corse bonifacio

Ps : n’hésitez pas à rester la nuit, les remparts de la citadelle de Bonifacio sont illuminés et c’est très beau!

corse bonifacio by night

Allez, ciao Bonifacio 🙂

Jour 1 – Ile Rousse – Calvi – Porto – Calanques de Piana
Jour 2 – Porto – Capu d’Ortu
Jour 3 – Filitosa – Sartène – Rondinara
Jour 5 – Rondinara – Tappa – Araghju
Jour 6 – Porto Vecchio – Piscia di Gallo – Zonza
Jour 7 – Alta Rocca – Zonza – Quenza
Jour 8 – Bavella
Jour 9 – Plateau du Coscione – Caldane
Jour 10 – Ajaccio

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *