Corse – Alta Rocca – Zonza – Quenza

Jour 7 – Alta Rocca – Zonza – Quenza

Très beau réveil ensoleillé après une bonne nuit passée dans l’excellent Camping Bavella Vista à Zonza. La veille à notre arrivée, la personne à l’accueil nous avait parlé d’une petite balade à faire dans les environs du camping. Hop en route! ou plutôt hop en chemin! Au bout d’une vingtaine de minutes d’une marche agréable à travers les bois on arrive au bord de la rivière.

corse zonza camping

Le cadre est vraiment chouette! On s’y baignerait bien, mais après avoir trempé un pied dans l’eau, elle était à au moins -15 degrés selon mon appréciation personnelle 🙂 En tout cas on vous recommande cette petite balade!

corse zonza camping

Ensuite au village on fait le plein de charcuterie quelques courses avant de repartir pour une marche un peu plus longue cette fois: une randonnée en boucle d’environ 15km, Zonza – Quenza – Zonza (comptez au moins 4 heures). Par moment on marchera sur le mare-a-mare, le sentier qui traverse l’ile d’est en ouest.
(au passage on découvrira qu’il n’y a pas de distributeur bancaire à Zonza … ça n’a l’air de rien comme ça tout de suite mais vous allez voir que ça va vite devenir cocasse ….)

La randonnée balade est très agréable et quasiment intégralement à l’ombre des forêts de châtaigniers, pins et chênes verts.

corse boucle zonza quenza

corse boucle zonza quenza

corse boucle zonza quenza

Tout au long de la randonnée on rencontre des arbres assez incroyables.

corse boucle zonza quenza

corse boucle zonza quenza

Petite pause pique nique les pieds dans l’eau … what else ? 🙂

corse boucle zonza quenza

En approchant de Quenza on trouve cette vieille épave de voiture qui semble s’être pris un astéroïde dans le capot en pleine foret!

corse boucle zonza quenza

Arrivée au village de Quenza, on fait une petite halte à la terrasse d’un café-bar-crèpes et en discutant avec des chasseurs locaux (on a d’ailleurs entendu quelques coups de feu pendant la balade, et on se demandait si une vendetta ne venait pas de se faire) on apprend que le seul distributeur de billets de la région se trouve à côté de la mairie de San-Gavino-Di-Carbini à 5 kilomètres au sud de Zonza, ok c’est noté! C’est idiot cette histoire, mais si on n’a plus d’argent …

En reprenant notre boucle en direction de Zonza, le ciel se couvre, la météo menace … et quelques minutes plus tard un déluge nous tombe sur la tête. Évidemment on n’avait pas  du tout prévu ce temps là, alors aucune protection, on est complètement trempés. C’est à ce moment là qu’à la sortie du village on tombe nez-à-grille avec ce qui semble être « la maison de l’horreur » ! Bon, et bien après avoir récupéré quelques infos, il s’agit en réalité du Château de Colonna-Césari. Construit en 1935 par Sébastien Colonna Cesari qui a été consul de France à Florence en Italie (d’ailleurs au passage, c’est très beau Florence, on vous en parle ici 🙂 ) pendant près de trente ans. Il fera importer des pierres de Toscane pour le bâtir. Il appartient maintenant à la commune.

corse boucle zonza quenza

Ensuite, haha ! c’est le dilemme, l’angoisse! Notre chemin de retour est impraticable! La passerelle a été emportée! Que faire ?? Soit on continue en marchant le long de la route et franchement on n’est pas venu ici pour ça, soit on fait demi-tour par le même chemin mais quel intérêt de faire une boucle alors, soit on tente et on verra bien. C’est la dernière option, alors hop en route!

corse boucle zonza quenza

Au bout de quelques kilomètres on arrive devant la fameuse passerelle emportée et le chemin impraticable. Au péril de notre vie on réussi à traverser la rivière, c’était juste ouhlala-quelle-aventure 🙂 Bon je rigole mais j’imagine que la rivière devait avoir une autre allure le jour où elle a arraché la passerelle. En tout cas moralité : il vaut mieux essayer les chemins impraticables parfois.

corse boucle zonza quenza

Un peu plus loin sur la route, suite à la grosse pluie de l’après-midi, la foret se transforme en zone humide et une faune particulière pointe le « bout de son nez ».

corse boucle zonza quenza

Et mention spéciale pour cette salamandre de Corse. Car oui, il faut savoir que cette salamandre est une espèce à part, endémique à la Corse, et qui se serait éloignée génétiquement des autres salamandres continentales il y a 5 millions d’années. Donc voilà, émotion, ma première salamandre corse.

corse boucle zonza quenza

Plus loin un autre animal monte la garde … on ne verra pas le fauve!

corse boucle zonza quenza

Mais on verra pourquoi il monte la garde! Blanche-neige et les cinq nains + Bambi, ça mérite bien une protection particulière!

corse boucle zonza quenza

Et hop de retour à Zonza. Comme durant cette balade on a vu un petit panneau qui nous intriguait, on décide d’y aller. C’est le Pré aux biches et ses yourtes. Des yourtes mongoliennes, en corse, sous les pins, oui ça peut paraitre bizarre, mais c’est une philosophie de rapprochement à la nature ici. Et puis c’est la première fois qu’on dort dans une yourte, et ça change (un peu) de la tente et du camping. Comptez 50 Eur pour 2 personnes. Le repas le soir se fait en communauté, tous réunis autour d’une grande table, à la belle étoile. Très bon état d’esprit, convivialité, et l’impression d’être loin de tout. A tester 🙂
Plus d’infos sur le site officiel.

zonza yourte biches

zonza yourte biches

zonza yourte biches

Jour 1 – Ile Rousse – Calvi – Porto – Calanques de Piana
Jour 2 – Porto – Capu d’Ortu
Jour 3 – Filitosa – Sartène – Rondinara
Jour 4 – Bonifacio – Iles Lavezzi
Jour 5 – Rondinara – Tappa – Araghju
Jour 6 – Porto Vecchio – Piscia di Gallo – Zonza
Jour 8 – Bavella
Jour 9 – Plateau du Coscione – Caldane
Jour 10 – Ajaccio

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *