Madère, côte nord – ouest

Madère, côte nord ouest

La côte nord ouest de l’ile de Madère est beaucoup moins touristique que sa sœur du sud. Ici les falaises tombent dans l’océan, il y a peu de villages, et il faut croiser les doigts pour avoir du beau temps, mais le jeu en vaut la chandelle. Allez, hop en route 🙂

Ponta do Pargo

C’est la partie la plus à l’ouest de l’ile. Le terrain est tout plat (chose rare) et ce petit plateau abrite un village tranquille de 1000 habitants. Tout au bout, à l’extrémité, se trouve le petit phare de Ponta do Pargo (14m de haut), construit en 1922, au sommet d’une falaise de 300m. Pour le coup, on ne l’a pas vu de près, mais de loin, avec un coucher de soleil magique 🙂

madere ponta do pargo phare ouest ile coucher soleil

Ribeira Da Vaca

Une centaine de mètres après Ponto do Pargo, on arrive à Ribeira da Vaca, un tout petit hameau. Et prenez bien votre temps dans le virage pour ne pas louper une cascade peu connue mais qui vaut son sachet de cacahuètes! Alors pour faire simple, voici comment y accéder: en venant de Ponto do Pargo, dans un virage, prendre à gauche (1) sur Caminho do Pedregal, puis à gauche et à droite ensuite, et descendre le petit chemin, et se garer où on peut sans trop gêner, et finir à pieds pour voir la cascade (2).

madere cascade garganda funda

Et donc une fois sur place, vous aurez le plaisir de contempler la cascade de Garganta Funda (gorge profonde). Franchement la photo ne parait peut-être pas si impressionnante que ça, mais je vous promets que sur place, ça remplit bien les yeux 🙂madere cascade garganda funda

Site non sécurisé, ne vous approchez pas trop près du bord même si c’est tentant.

Et puis sur place, vous avez la belle vue sur Ponta do Pargo et au coucher de soleil. Le paysage est loin d’être dégueulasse, et il n’y a pas un bruit. C’était même un peu magique comme ambiance, en accord avec les couleurs presque irréelles de cette soirée.

madere garganda funda soir

madere garganda funda soir

En continuant la route ER101 vers le nord, il ne faut pas être trop stressé : elle est étroite, et il y a toujours un ravin pour vous rappeler qu’il ne faut pas faire l’idiot au volant. Il y a aussi de nombreuses aires de pique nique aménagées avec des barbecues, c’est le top! … mais alors il faudra m’expliquer pourquoi on installe ça en plein milieu de forêts d’eucalyptus qui sont connus pour se transformer en torches incandescentes en moins de deux à la moindre étincelle perdue et qu’on se plaint des incendies meurtiers? … mystère …

Achadas Da Cruz

Dans le tout petit hameau de Achadas da Cruz, au bout d’une petite rue qui descend en serpentant, on découvre le téléphérique de Achadas Da Cruz. Il a un taux d’inclinaison de 98% et un dénivelé de 434 mètres. Pour 3 euros (aller/retour), il vous permet une descente quasi à la verticale (gare au vertige) pour rejoindre les terres cultivées tout en bas au bord de la plage et un petit chemin au milieu des jardins ouvriers.
Dans tous les cas le point de vue est splendide et mérite qu’on y vienne! Ah et puis si vous aimez les chats, il y en a plein ici, donc voilà, si vous aimez les chats quoi 🙂

madere téléphérique teleferico achadas da cruz

Sinon, il y a aussi un chemin d’escalade randonnée qui offre la même chose en 4.5km et 2h de marche .. à vous de voir 🙂

Ensuite la route continue de serpenter dans les forêts d’eucalyptus (plantés dans le but de reboiser l’ile il y a longtemps mais cette espèce d’arbre est devenu trop invasive et elle est détruite de plus en plus … sans compter le danger en cas d’incendies).

Porto Moniz

On arrive en vue de Porto Moniz. C’est une charmante petite ville de 1668 habitants au nord de l’île. Jusque dans les années 70-80 cette ville était pratiquement isolée et très pauvre.
https://www.portomoniz.pt/fr

madere porto moniz

Pour avoir ce superbe point de vue, c’est très simple, il suffit de s’arrêter au Miradouro da Santa. On ne peut pas le louper sur la route principale ER101. En partant, n’oubliez pas d’avoir une petite pensée pour la vierge.

madere porto moniz madone statue vierge

La petite ile à quelques brassée de Porto Moniz, c’est Ilheu Mole, et il y a un minuscule phare à son sommet.

madere porto moniz ile

Porto Moniz est actuellement surtout connu pour ses piscines naturelles d’eau de mer. En fait il y a 2 lieux de baignades. Le premier, en partie aménagé permet de poser tranquillement sa serviette, il y a des vestiaires, des douches, et la baignade est surveillée. C’est payant. Le deuxième est simplement au milieu des rochers (c’est gratuit), et franchement, à part pour une photo ou le plaisir de s’écorcher les pieds sur les rochers, le meilleur spot reste la piscine aménagée.

madere porto moniz piscine mer

L’eau est généralement à 20°C, l’entrée n’est pas chère (1.50€) et il y a une bonne surface de baignade et une profondeur qui va jusqu’à 2m. En fin d’après midi, le soleil se cache derrière les falaises et fini la bronzette! Suivant la hauteur de la marée, les vagues qui viennent s’écraser contre les murs de la piscine sont bien violentes, et interdiction de monter sur le petit muret car il y a vraiment des risques de se faire emporter! En tout cas, ça renouvelle bien l’eau de la piscine (il y a même quelques poissons dedans! 🙂 ).

Et tant qu’à vous faire plaisir, testez le Sea View Restaurante, juste à côté de la piscine. Et si vous avez de la chance, vous pourrez même manger sur le balcon terrasse qui donne sur la piscine. La vue est très sympa, et le resto en mode « presque gastronomique » pour un prix raisonnable. C’était franchement bon. En plus, le digestif est offert en fin de repas et le service attentionné est nickel. Un très bon souvenir 🙂

A l’origine on voulait tenter le restaurant Cachalote mais rien que pour capter l’attention d’une serveuse pour s’installer c’était galère, et on voyait les assiettes de burger frites et pizzas passer sous notre nez, alors on est parti et sans regrets. En revanche une petite visite la-bas vaut le coup car il y a un petit musée (gratuit) sur l’histoire de Porto Moniz et on découvre que la chasse à la baleine était pratiquée ici jusqu’en 1980! L’huile des baleines servait entre autre à l’éclairage des lampes quand l’électricité n’était pas encore là. Sur la falaise on remarque d’ailleurs plusieurs petites casemates qui permettaient de repérer les baleines, et ensuite les canots étaient jeté à la mer …
http://restaurantecachalote.com/fr

En face du resto-musée se trouve le fort historique de João Batista, construit en 1730 pour défendre la ville suite à plusieurs attaques de pirates.

madere porto moniz fort joao batista

Seixal

En continuant de longer la côte nord de l’ile vers l’est, on passe par le petit village de Seixal qui n’a pas vraiment retenu notre attention (bon c’était sans doute à cause du temps maussade et de la digestion du bon repas, bref on n’était pas vraiment à fond, ça arrive même aux meilleurs). Retenez tout de même qu’il y a la plage de Laje et une autre piscine d’eau de mer dans les rochers.
On était tellement nazes qu’on a carrément loupé LA cascade à voir ici. Ce n’est pas la plus grande ou la plus impressionnante du monde, mais elle fait partie du club très fermée des cascades qui se jettent directement dans l’océan 🙂 (il y en a une très bien en Écosse ici) Donc pour la voir, à la sortie du village sur la route VE2, ne prenez pas tout de suite le tunnel, mais prenez sur la gauche, sur l’ancienne route (qui est d’ailleurs barrée un peu plus loin) et suivez le panneau Veu de Noiva, et vous aurez un beau point de vue pour admirer la cascade !

Sao Vicente

Toujours plus loin à l’est en suivant la VE2, on arrive à Sao Vicente. Ce village de 6000 habitants est coincé entre deux grandes falaises et donne sur l’embouchure de la rivière Ribeira qui se jette dans l’océan. Personnellement, à ce moment là, c’était l’endroit le plus déprimant de l’ile. Je n’ai trouvé aucun charme au lieu …

madere seixal plage

Notez qu’il y a cette mini chapelle insolite creusée dans la roche (Capelinha do Calhau). Juste à côté un petit chemin longe le pied de la haute falaise … et à voir les pierres tombées de la falaise dans le gazon et le nombre de pigeons morts … ça donne pas trop envie de se balader en dessous!

madere seixal chapelle roche

On fait donc l’impasse sur ce village réputé joli. Tant pis pour les ruelles piétonnes typiques, tant pis pour les grottes de laves qui se visitent, mais très honnêtement, on n’a pas eu le feeling, voilà tout.

En roulant le long de la côte, j’aperçois pas mal de petit gîtes « à l’australienne » et qui se la jouent « surf-nation ». Et bim! là j’apprend que Madère est un lieu réputé pour les surfers, à tel point qu’on surnomme l’ile « l’Hawaï de l’atlantique ». Il y a donc parait il de nombreux spots de surf réputés tout autour de l’ile. Personnellement, j’y connais rien mais si vous kiffez, voici un petit site avec les meilleurs spots de surf de Madère 🙂
http://www.madeiracalhausurfschool.com/surf-spots/

Ponta Delgada

En continuant la route vers l’est vous traverserez la toute petite localité de Ponta Delgada, célèbre pour sa petite église au bord de la mer, et son petit centre aquatique. Pour avoir une chouette vue, il suffit de continuer de grimper le long de la ER101 en voiture et serrer les dents pour ne croiser personne car ce tronçon de route est vraiment stressant tellement il n’y a pas de place entre la paroi rocheuse et la falaise!

madere ponta delgada cote piscine

Mais une fois arrivé dans le bon virage, la vue est top 🙂

Arco de São Jorge

Toujours vers l’est, on traverse ensuite Arco de São Jorge. Ici l’un des trucs à voir (mais qu’on n’a pas visité), si vous êtes fans de fleurs, c’est la collection de roses de la Quinta do Arco (une des plus importantes du Portugal il parait) https://www.quintadoarco.com/ .. les derniers commentaires ne sont pas très folichons, 5 Eur pour un jardin qui n’est plus vraiment entretenu et rempli de mauvaises herbes!

madere arco sao jorge miradouro beira quinta

La encore, pour en prendre plein les yeux, c’est simple, direction Miradouro da Beira da Quinta, et voilààààà la superbe vue sur Arco de São Jorge 🙂

Faial

Très honnêtement, on a juste traversé le village, alors je peux juste vous dire que j’ai aperçu les restes du Fort de Faial, et la piste de karting près de la route principale 🙂 Ah c’est aussi la capitale de la chérimole (alias l’anone) sur l’ile. Je ne suis pas personnellement un grand fan de ce fruit.

madere faial route vallée montagne

Juste à la sortie de la localité il y a sur la gauche un énorme massif rocheux qui est assez impressionnant, c’est le Rocher de l’aigle (il y avait des aigles pécheurs qui nichaient là avant). Il est même possible de grimper au sommet à 590m. Au même moment, tournez la tête de l’autre côté car il y a une très belle vue sur la vallée en face et qui s’avance assez loin dans les terres. En fin de journée quand le soleil s’y glisse, c’est juste splendide mais j’ai pas essayé de prendre de photos en roulant en voiture 🙂

Et maintenant il est temps de foncer plein Est et découvrir une paysage incroyable 🙂

La suite!

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *