Budapest – Buda – Quartier Gellert

Le quartier du mont Gellert se trouve sur le côté Buda de Budapest, c’est à dire, à l’ouest du Danube. Pour y aller, il y a par exemple le Pont de la Liberté. Comme beaucoup (beaucoup!) de monuments à Budapest, ce pont a été construit à l’occasion des festivités du millénaire en 1896. Et comme cette année a assez marqué cette ville et qu’un petit rappel historique n’est pas de trop, je vous invite à aller ici.

hongrie budapest pont liberte

De son joli nom imprononçable Szabadság híd, ce pont a été inauguré par l’empereur François-Joseph qui a lui même installé le dernier rivet (en argent). Il reprend l’esthétique d’un pont suspendu même si sa structure n’a rien à voir. Simplement, c’est plus joli 🙂 Et de jour comme de nuit, c’est un chouette endroit pour prendre des photos. Il est même possible de grimper dessus pour des photos encore plus coooool.

hongrie budapest pont liberte sunset coucher soleil

Au sommet des mâts du pont, il y a des oiseaux, mais pas n’importe lesquels. Rien à voir avec des aigles impériaux. Il s’agit de Turuls. Le Turul, c’est l’oiseau mythique de la Hongrie. C’est une sorte de mélange entre aigle, faucon et vautour.

hongrie budapest pont liberte nuit night

Une fois de l’autre côté on est dans le quartier Gellert. Et le principal batiment visible, c’est le grand hotel Gellert. Il a été construit en 1918 dans le style Sécession – Art nouveau, et il comprend aussi les fameux Bain de Gellert.

hongrie budapest bains gellert

A l’intérieur, c’est classe, c’est grand et c’est parfois vieillot. On peut profiter des sundecks, des bains chauds, froids, saunas, hammams, etc … et d’une très belle piscine intérieur pour nager sous une verrière au milieu des colonnades et des statues. Il y a une grande piscine (à vagues) datant de 1927 à l’extérieur. Les eaux chaudes thermales réputées pour soigner de nombreuses maladies proviennent des sources du Mont Gellert. Franchement, on ne peut pas aller à Budapest et ne pas y aller. Ça vaut vraiment le coup 🙂
Pour aller prendre un bain, c’est ici : http://fr.gellertfurdo.hu/

En face, sur le mont Gellert, il y a une construction assez particulière, c’est l’Église troglodyte (Sziklatemplom). Elle est construite dans une grotte naturelle. Elle est aussi appelée la chapelle St Ivan en référence à l’ermite qui l’aurait découvert et qui aurait utilisé les sources thermales du mont pour la première fois. Pendant des siècles, cette grotte a servi d’habitation. Dans les années 1920, des moines revenant d’un pèlerinage à Lourdes décident de reproduire ce qu’ils ont vu en France : ils veulent une grotte sainte et y faire construire une église. En 1926, c’est chose faite et l’église est consacrée et on peut venir y faire la messe. Il y a une entrée sur la route au niveau du Danube, mais l’entrée pour les visiteurs se fait sur les hauteurs.

hongrie budapest eglise trglodyte sziklatemplom

Pendant des années, elle remplit sa fonction d’église (et même d’hôpital pour les nazis pendant la 2nde Guerre Mondiale). Après la guerre, et pendant l’occupation soviétique, les choses changent. La répression contre les catholiques est de plus en plus forte. En 1951, le régime hongrois décide de raser l’église. L’entrée de la grotte est murée, et tous les moines sont envoyés en prison ou exécutés!

hongrie budapest eglise trglodyte sziklatemplom

En 1989, à la chute de l’URSS, la population de Budapest se dépêche de faire sauter le mur de béton qui bloquait l’entrée de la grotte. Après des travaux de rénovations, la grotte et son église ouvre à nouveau en 1992. Et les moines retrouvent leur monastère.

hongrie budapest eglise trglodyte sziklatemplom

La visite n’est pas indispensable, la grotte est petite est n’a rien de spectaculaire. Mais ça reste un lieu d’histoire qui représente beaucoup pour les habitants de Budapest, et puis, une église dans une grotte, ce n’est pas tous les jours qu’on voit ça!

Juste devant l’entrée de la grotte se trouve la statue de Saint Étienne ou Étienne 1er de Hongrie. La statue ne ressemble à rien, on est d’accord! 🙂 Étienne donc, est un prince qui va partir à la conquête des autres territoires de Hongrie et qui va finir par se faire couronner roi en l’an 1000. Il converti ensuite tout son peuple au christianisme (les dieux païens étaient toujours priés). La naissance officielle de cet état chrétien au milieu de l’Europe centrale permettra d’apporter de longues années de paix aux hongrois. C’est un roi très connu ici.

hongrie budapest statue roi etienne

Ensuite, il faut continuer de grimper sur le Mont Gellert (Gellért-hegy), qui domine Budapest du haut de ses 235m. Le nom Gellert vient de l’évêque Gérard (Gellert en hongrois). Il était originaire de Venise, et c’est le roi Étienne qui lui demandera de rester en Hongrie pour instruire son fils et pour convertir la population au christianisme. Après la mort du roi, pendant une révolte païenne en 1046, il est capturé, lapidé, poignardé et jeté dans le Danube depuis cette colline. C’est pour cette raison qu’elle porte ce nom.

Un grand parc boisé recouvre toute la colline, c’est vraiment agréable de s’y promener. Il y a plein de chemins qui partent dans tous les sens, mais on ne peut pas vraiment se perdre. Il suffit de toujours grimper, car à son sommet se trouve ….

hongrie budapest mont gellert statue liberte

La Statue de la Liberté de Budapest. Elle a été construite en 1947, deux ans après la libération de la ville des nazis par les troupes soviétiques. La statue fait 14m de haut (et 40m si on compte son piédestal) et elle est visible depuis un peu partout à Budapest. La statue porte une énorme feuille de palmier. A l’origine le texte sur le monument rend hommage aux soldats soviétiques. Mais après des années d’occupation russe, les hongrois ne sont plus vraiment d’accord pour rendre cet hommage. Alors à la fin de la guerre froide en 1989, le texte est changé pour devenir « À la mémoire de ceux qui sacrifièrent leur vie pour l’indépendance, la liberté et la prospérité de la Hongrie ». (plus neutre, plus cool)

budapest hongrie statue liberte

A la place d’une feuille de palmier, la statue aurait du porter une hélice d’avion, en hommage à István Horthy, mort dans un accident d’avion en 1942. C’était le fils du Régent de Hongrie (Miklós Horthy).

Il y a deux autres statues ici et moins imposantes. Ce tueur de dragon à mains nues, symbolise la lutte contre la destruction.

budapest hongrie statue liberte

Un autre statue représente le progrès, avec un homme brandissant un flambeau. Tiens d’ailleurs, tant que vous êtes ici, rapprochez vous un peu plus de cette statue. Il y a un truc assez spécial!

budapest hongrie statue liberte

Cette statue a des chewing-gum gum plein le cul! En fait cette statue ressemble trop à une allégorie de la Russie triomphante, alors en protestation, comme elle n’est pas très appréciée des habitants, ils lui font savoir qu’ils en ont plein le cul !

Juste derrière ce mémorial et ces statues, se trouve la Citadelle de Budapest. Elle est construite par les autrichiens en 1851 après la guerre d’indépendance hongroise, pour éviter toute nouvelle envie de liberté. Elle ressemble à un énorme bunker et renferme un musée de cire et un restaurant. Ça avait l’air moche, j’ai pas visité.

Depuis le sommet du Mont Gellert vous avez une vue splendide sur la capitale hongroise. On peut suivre les courbes du Danube jusqu’aux massifs montagneux loin la-bas, en direction de la Slovaquie.

hongrie budapest viewpoint panorama panoramique ville vue danube
hongrie budapest viewpoint panorama panoramique ville vue danube
hongrie budapest viewpoint panorama panoramique ville vue danube

En descendant de la colline vous passerez probablement par les rues Berc et Orum, où se trouvent des habitations de haut standing où vivent les plus riches. Parmi ces habitations, il y en a une qui sort du lot avec sa tour et ses briques rouges (à gauche sur la photo). C’est la Villa Hegedűs. Un riche homme d’affaire voulait reconstruire la réplique d’un grand palais de Gênes, et cette villa achevée en 1902 ne représente que la partie gauche du projet jamais fini. Son nom vient de Lóránt Hegedűs, un homme politique hongrois qui y a vécut. C’est une anecdote historique sans intérêt sans doute, mais je trouvais que cette jolie bâtisse méritait qu’on parle d’elle 🙂

hongrie budapest villa hegedus

Au pied de la colline se trouve l’élégant Pont Élisabeth (Erzsébet híd). Construit à l’origine en 1903, avec une longueur de 290m d’une seul travée, et sur une architecture toute en acier, ce pont était une prouesse en Europe. Il sera longtemps un symbole d’ingénierie. Il est détruit par les nazis en 1945. Pendant des années, les piliers du pont restent en place, en souvenir de la guerre. Puis, en 1964, tout est rasé pour le reconstruire quasi à l’identique.

hongrie budapest pont elisabeth queen reine

Et au fait pourquoi ce nom Elizabeth … Elizabeth d’Angleterre ? la réponse est dans un square juste à côté. Il y a une grande statue de Élisabeth de Wittelsbach, plus connu sous le nom de Sissi. L’impératrice d’Autriche, Reine de Hongrie et de Bohême et de Lombardie-Vénétie (assassinée à Genève en 1898). Ce pont rend hommage à cette reine que toute la Hongrie a aimé.

hongrie budapest pont elisabeth queen reine

La suite de la visite à Budapest 🙂
Quartier du chateau
Belvaros
Lipotvaros
Erzsebetvaros
Varosliget
Cimetière

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *