Milan – Duomo

Le Duomo, c’est un peu comme la Tour Eiffel à Paris, c’est le monument emblématique de la ville, en un mot : incontournable! Impossible à louper, toutes les routes mènent au Duomo à Milan, pile au centre de la ville. C’est la troisième plus grande église du monde ! (après la Basilique St Pierre à Rome et la cathédrale de Séville). Elle fait 157m de long sur 92m de large et sa flèche principale culmine à 108m de hauteur. Elle est décorée par plus de 2000 statues.

italie milan duomo statue cathedrale architecture

L’histoire du Duomo commence en 1386. A l’époque, il y avait les restes d’une ancienne cathédrale en ruine. Tout le monde était d’accord pour enlever ça. Avec l’appui des Visconti (seigneurs de la ville) et du clergé, il est décidé de construire une nouvelle cathédrale, beaucoup plus grande, qui permettra de montrer au reste du monde que Milan est un centre religieux et de pouvoir important. Le Duché de Milan aura sa grande cathédrale.

On commence par tout raser de ce qu’il restait de l’ancienne cathédrale, et on oublie les constructions en briques. Ce sera du marbre, et pas n’importe lequel, le marbre de Candoglia. Ce marbre blanc rose très réputé vient d’une carrière connut depuis l’antiquité et située à 100km de là, près du lac Majeur. Son extraction était difficile mais le transport se faisait facilement sur le lac, par le fleuve et par les canaux. Pour favoriser l’arrivée de cette matière première, toutes les péniches, tous les blocs, tout ce qui servait à la construction du Duomo, étaient taguées avec les lettres AUF « Ad usum fabricae ». Cette indication sur des matériaux (servant à la construction du Duomo) faisait qu’il n’y avait pas de taxes à payer. Depuis, une expression lombarde « ad ufo » est restée et veut dire « gratuitement ».

italie milan duomo statue cathedrale architecture

Les travaux avancent très lentement et les architectes se succèdent. En 1572, alors que la construction est loin d’être finie, l’église est consacrée. La façade n’est toujours pas achevée et ça fait 186 ans que le chantier est ouvert … En 1805, Napoléon 1er essaie de booster les travaux pour se faire sacrer roi d’Italie devant l’édifice achevé, mais là encore, rien n’est prêt à temps. Le Duomo n’est « officiellement » achevé qu’nen 1813.
Mais jusqu’à la fin du XIXe siècle, des statues sont rajoutées et on commence déjà les travaux de restauration car certaines pièces datant d’il y a plus de 5 siècles ont besoin d’être remplacées. D’où une expression locale Longh comm la fabbrica del Domm, qui signifie que c’est long comme la construction du Duomo, quelque chose d’interminable 🙂

Allez hop en route pour la visite! Et ce qui est assez incroyable avec le Duomo, c’est qu’on peut carrément se promener sur sont toit! Pour atteindre le sommet, il y a le choix entre escalier ou ascenseur. Attention il y a portiques de sécurité et fouille à l’entrée .. et je n’ai jamais vu ça avant. C’est encore plus strict que dans un aéroport! Pour les billets d’entrée, il vaut mieux réserver sur internet, et se préparer mentalement à faire une queue interminable ….
Site officiel : https://www.duomomilano.it/en/

italie milan duomo statue cathedrale architecture

La visite du toit terrasse du Duomo vaut vraiment le coup, vraiment! On se retrouve dans une véritable forêt de marbre, avec des statues et des sculptures décoratives partout,. C’est très riche et c’est un véritable musée à ciel ouvert!

La flèche principale est achevée en 1769. A son sommet, on installe en 1774 la « Madonnina ». C’est une statue de la vierge, qui fait 4m de haut. C’est une structure en fil de fer recouverte de plaques de cuivre doré. C’est le symbole de la ville de Milan. La hallebarde a été rajoutée plus tard pour camoufler un paratonnerre. Pendant la seconde guerre mondiale, elle était recouverte d’un drap gris pour éviter que le reflet du soleil sur elle puisse permettre aux bombardiers de repérer le cœur de Milan (drap officiellement enlevé par l’archevêque de Milan le 6 mai 1945).

Une anecdote marrante : une loi interdit (par respect pour la Madonnina) qu’un bâtiment soit plus grand qu’elle! Pour contourner cette loi, des copies de la statues ont été placées au sommet des grattes ciels de Milan! 🙂

L’accès au toit permet aussi de profiter d’une vue imprenable sur Milan!

italie milan duomo statue cathedrale architecture
je vous laisse deviner quelles parties sont rénovées …

On peut facilement passer une bonne heure sur le toit du Duomo. Et même sous la pluie 😐

italie milan duomo statue cathedrale architecture

Il est temps de redescendre et d’aller visiter l’intérieur. Forcément, on reste scotché de longues minutes devant la majestueuses façade.

italie milan duomo statue cathedrale architecture

Le portail principal en bronze est assez récent. Il date de 1908 et c’est l’œuvre de l’artiste Ludovico Pogliaghi.

L’intérieur du Duomo est vraiment imposant. Je trouve que l’atmosphère est assez lourde et sombre, et totalement à l’opposée de l’extérieur qui est lumineux et aérien.

italie milan duomo statue cathedrale architecture

Les piliers gigantesques donnent une impression d’écrasement, et paradoxalement, l’intérieur parait pauvrement décoré. La encore, c’est un sacré contraste par rapport à l’extérieur.

italie milan duomo statue cathedrale architecture
italie milan duomo statue cathedrale architecture

Malheureusement, à cause de filets et des bâches en place pour des travaux de restauration, on ne pouvait pas bien voir le clou du spectacle. Et c’est le cas de le dire, car c’est justement un clou : le Clou de la Sainte Croix. En effet la légende dit que Sainte Hélène, la mère de l’empereur romain Constantin, a lancé des fouilles à Jérusalem en l’an 326. Et elle aurait réussi à retrouver les restes de la croix sur laquelle fut crucifié Jésus-Christ. Comme elle aimait beaucoup son fils, hop elle récupère les clous. Elle s’en sert d’abord pour faire un mors pour le cheval de son fils, et elle se sert des deux autres clous pour apporter protection à son casque et son bouclier. Donc ça, c’est la légende. La sainte relique (celle transformée en mors de cheval) est à l’abri dans un cristal qui est lui même enchâssé dans une grand croix dorée. Et le tout est à l’abri à plus de 40m de hauteur.

italie milan duomo statue cathedrale architecture

Chaque année, le samedi le plus proche du 14 septembre, l’archevêque de Milan prend son courage à deux mains et monte dans une machinerie multi centenaire : « la nivola ». C’est une sorte de nuage en papier mâché, décoré, et suspendu, qui permet de monter au ciel récupérer le Clou.

Rassurez-vous, même si vous passez à côté du clou du spectacle (ho ho comique de répétition), il y a toujours d’autres choses à voir. Comme le méridien (que j’ai complètement oublié de prendre en photo). C’est à l’entrée à droite. Il y a une bande en laiton incrustée dans le sol avec les signes du zodiaque gravés. Lors des solstices, à midi, par un trou percé dans un mur sud de la basilique, le soleil crée une tache lumineuse qui traverse la bande au niveau du signe du zodiaque de la saison. L’installation date de 1786 et a été révisée plusieurs fois (enfoncement du sol etc). Une petite démo filmée :

Et sinon il y a aussi des jolies statues, par exemple :

La statue la plus connue, en tout cas celle qui ne laisse pas indifférent, c’est l’Écorché. Il s’agit de Saint Barthélémy, un des apôtres de Jésus, qui reçoit comme mission d’aller évangéliser l’Arménie. Il finira écorché vif, crucifié et décapité! Pas facile la vie à l’époque … il est souvent représenté en « écorché » en tenant sa peau comme une étoffe de tissu. Glauque! Cette statue est l’œuvre de Marco d’Agrate et date de 1562.

La suite de votre séjour à Milan c’est ici :

Le centre historique de Milan
Le musée du Duomo
Le musée del Novecento
Le nord de Milan
Le cimetière monumental
Le château des Sforza et le grand parc Sempione

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *